picto-zonegeo_allemagne.png

Barbara KUNZ

Chercheur au Comité d'études des relations franco-allemandes (Cerfa) de l'Ifri


Domaines d'expertise: 

  • L'Allemagne contemporaine et les relations franco-allemandes
  • La politique étrangère et de sécurité allemande
  • La France et l'Allemagne dans la PSDC et à l'OTAN
  • Représentante de l'Ifri au sein de l'OSCE Network of Think Tanks and Academic Institutions
  • Le triangle de Weimar et la politique de voisinage à l'est
  • Politiques de sécurité des pays nordiques, notamment de la Suède
  • Questions de sécurité dans la région de la mer Baltique

 

Barbara Kunz est chercheur au Cerfa depuis avril 2015.

Titulaire d'un doctorat de Science politique de l'Université de Stockholm/Suède, Barbara Kunz est également diplômée de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris. Elle a rejoint le CERFA après avoir travaillé pour le Centre for Baltic and East European Studies (Stockholm, Suède), la Fondation Bertelsmann (Gütersloh, Allemagne) et la Fondation Genshagen (près de Berlin, Allemagne) durant plusieurs années. Elle a en outre passé plusieurs mois au Center for Transatlantic Relations/Johns Hopkins University à Washington ainsi qu'au Centre for International Affairs à Varsovie en tant que chercheur invitée.

Langues parlées: français, anglais, allemand, suédois

Toutes mes publications
Tous mes médias
07/01/2016
Par : Barbara KUNZ, interviewée par "Les Inrocks"

Des agressions sans précédent ont été commises contre une centaine de femmes à Cologne lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. Alors que la police décrit les agresseurs comme “d’origine arabe et nord-africaine”, la récupération politique n’a pas tardé. Sa cible : la politique d’ouverture...

06/12/2015
Par : Barbara KUNZ, , citée par François Clemenceau dans le JDD

La chancelière allemande doit affronter cette semaine le congrès annuel des deux partis de la coalition au pouvoir, qui divergent sur la question des migrants. "Modeste, normale et pragmatique", Angela Merkel saura-t-elle convaincre les Allemands qu'il n'y a pas d'alternative pour les...