pictogramme_final_north_america_2.png

Laurence NARDON

Chercheur, responsable du programme Amérique du Nord de l'Ifri


Domaines d'expertise:

  • Systèmes et philosophies politiques de l'Amérique du Nord
  • Politique étrangère américaine et relations transatlantiques
  • Compétition spatiale et numérique transatlantique

 

Laurence Nardon dirige le programme Amérique du Nord de l'Ifri. Elle édite et contribue à la collection de notes de recherche en ligne des Potomac Papers, qui porte sur les Etats-Unis. Elle est membre du comité de rédaction des revues Politique étrangère et The Washington Quarterly. Elle est également maître de conférence à Sciences-Po Paris, où elle enseigne sur la société civile américaine, et chroniqueuse pour l'hebdomadaire Réforme.

Avant de rejoindre l'Ifri, Laurence Nardon a été chargée de recherches à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), puis, de 2001 à 2003, Visiting Fellow au Center for Strategic and International Studies (CSIS) à Washington.

Laurence Nardon est docteur en science politique de l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle a étudié à l'Université du Kent à Canterbury après avoir reçu son diplôme de Sciences-Po Paris. A l'automne 2000, elle a été Fulbright Scholar à George Washington University à Washington.

Toutes mes publications
Tous mes médias
20/07/2016
Par : Laurence NARDON, invitée par Olivia Gesbert et Benoît Bouscarel sur France Culture.

Pas encore investi, déjà désigné… A Cleveland, cette nuit, suivant le fil d’une convention républicaine agitée, Donald Trump, a recueilli les voix de 1 725 délégués. Pour vous donner un ordre d’idées, son principal concurrent, le sénateur du Texas Ted Cruz a obtenu quant à...

15/06/2016
Par : Laurence NARDON, interviewée par Estelle Pattée pour Libération.

Laurence Nardon, de l'Institut francais des relations internationales, décrypte les réactions respectives des candidats à l'élection présidentielle américaine : une Hillary Clinton plus interventionniste que Barack Obama et un Donald Trump qui campe sur ses positions islamophobes. Alors...