24
jan
2017
Débats Conférences
Paris
de 08:30 à 10:30
Cet évènement est public.
Photo NdC 131 - H. Scheller

L’investissement public en Allemagne : le dilemme entre le frein à la dette et le retard de l’investissement

Conférence à l’issu de la Note du Cerfa n° 131 publiée en juin 2016 « Le dilemme de la politique de l’investissement public en Allemagne - entre le frein à la dette et un retard croissant de l’investissement ? » en présence de l’auteur Henrik Scheller. 

Avec :

  • Henrik SCHELLER, directeur de l’équipe « Finances » au Deutsches Institut für Urbanistik (Difu) de Berlin, auteur de la note du Cerfa n°131 sur l’investissement public en Allemagne (juin 2016)
  • Patrick ALLARD consultant pour le Centre d'analyse, de prévision et de stratégie (C.A.P.S.) au Ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

Modératrice : Barbara Kunz, chercheur au Cerfa.

Le débat en matière de politique d’investissement en Allemagne est confronté à un dilemme. Les déficits d’infrastructures publiques se sont considérablement creusés à cause de la faiblesse relative des investissements au cours des années passées, sans compter que d’importants investissements seront prochainement nécessaires pour réaliser les grands projets d’avenir, comme la transition énergétique et le développement du haut débit. Pourtant, le discours en Allemagne reste très marqué par des paradigmes de politique budgétaire qui interdisent dans une vaste mesure les dépenses des pouvoirs publics aux fins d’investissement. 

La conférence se tiendra en allemand et français avec traduction simultanée.

 

Adresse: 
Ifri - 27 rue de la Procession, 75015 Paris
Contact avec les organisateurs: 

Pour plus d'informations sur la conférence, veuillez contacter Katja BORCK,
chargée de projets du Cerfa à l’Ifri au 01 40 61 60 19 ou borck.cerfa@ifri.org

Publications en lien avec l'événement
15/06/2016
Par : Henrik SCHELLER

Le débat en matière de politique d’investissement en Allemagne est confronté à un dilemme. Les déficits d’infrastructures publiques se sont considérablement creusés à cause de la faiblesse relative des investissements au cours des années passées, sans compter que d’importants...