15
mar
2016
Espace Média Dossiers d'actualité
Parti AFD

Élections régionales en Allemagne : bouleversement politique outre-Rhin

Bouleversement politique outre-Rhin dimanche 13 mars lors d’élections régionales organisées dans trois Länder : le parti d’extrême droite "Alternative pour l’Allemagne" (Alternative für Deutschland, AfD) sort en grand vainqueur en réalisant entre 10 et 23% des voix lors des trois scrutins, une percée symbolique dans le paysage politique allemand.

Décryptage par les chercheurs du Cerfa, Ifri.

Dans les médias :

L’extrême droite allemande profite du virage « plus à gauche » de Merkel, Nele Katharina WISSMANN, Le Monde, 14/03/2016
 

Élections régionales en Allemagne, Hans STARK , France Inter, 14/03/2016
 

Élections: "La droite populiste allemande s'implante aussi à l'Ouest", Nele Katharina WISSMANN, L’Express, 14/03/2016  
 

Elections en Allemagne : "L'AFD, c'est un peu le Front national version Marine Le Pen", Barbara KUNZ, France Info, 14/03/2016   
 

Elections régionales en Allemagne,  Nele Katharina WISSMANN, France Inter, 13/03/2016

 

« Merkel peut-elle perdre le pouvoir à cause des réfugiés ? »,  Hans STARK, Europe1, 13/03/2016

 

Merkel et les réfugiés : la sanction politique,  Hans STARK, France Culture, 12/03/2016

 

Pour aller plus loin :

De la question allemande à la question européenne, Hans Stark, article paru dans Politique étrangère, n°1, printemps 2016

couv_pe1-2016_plat_i_page_1.jpg

Assiste-t-on au retour d'une « question allemande » qu'on croyait avoir enterrée avec l'unification ? Si cette « question allemande » a de profondes racines historiques, son retour marque surtout une crise européenne : fractures économiques, blocage des institutions, effacement relatif de la France et de la Grande-Bretagne des grands débats de l'Union. Seule une avancée de l'intégration européenne pourrait renvoyer l'Allemagne à une normalité dont elle ne cherche pas vraiment à s'extraire.

L'Allemagne change ! Risques et défis d'une mutation, Hans STARK, Nele Katharina WISSMANN (dir.), Septentrion, octobre 2015

couverture_ouvrage_collectif_cerfa_2015.jpg

L’Allemagne est entrée dans un processus de transformation radicale. Confrontée aux mutations démographiques d’une société vieillissante, elle doit assurer la survie de son système de retraite et une intégration accélérée d’immigrants, attirés par le succès de son modèle économique. Elle doit maintenir les équilibres internes d’une société atomisée, face aux multiples revendications légitimes de ses différentes composantes, qu’il s’agisse des femmes aspirant aux responsabilités qui leur reviennent, des personnes âgées, toujours plus nombreuses, des homosexuels, en quête de reconnaissance ou des minorités religieuses, tiraillées entre l’assimilation et la rupture.

 

L’« Alternative pour l’Allemagne » : Le parti s’établira-t-il sur la droite de l’échiquier politique allemand ?, Nele Katharina WISSMANN, Note du Cerfa n° 125, septembre 2015

couv_ndc125.jpg

 Ces dernières années, dans toute l’Europe, de nouveaux partis sont apparus sur la frange droite de l’échiquier politique et ont réussi à mobiliser les électeurs par leurs contenus populistes et leur positionnement comme mouvement anti-establishment. L’Allemagne a longtemps semblé constituer une exception à cet égard. La création du parti « Alternative für Deutschland » (« Alternative pour l’Allemagne », AfD) en 2013 a modifié, au moins à moyen terme, le paysage allemand des partis politiques. 

 

Contact médias : crance@ifri.org / 01 40 61 60 22

 

l'IFRI vous conseille également
Mots-clés
élections en Allemagne