14
sep
2016
Espace Média L'Ifri dans les médias
Hans STARK, invité de Claire-Marie Kostmann sur Deutsche Welle

Juncker, l'optimiste

Sécurité, investissement, aide à l'Afrique: des annonces ont été faites par le président de la Commission européenne. Pour Hans Stark : Jean-Claude Juncker ne pratique pas la langue de bois et " plutôt que d'aller trop loin dans l'autoflagellation, Juncker a voulu donner de l'espoir aux Européens".

Deutsche_welle.png

Lors de son discours de l'Union prononcé ce mercredi, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a annoncé un plan pour l'Afrique et le Moyen-Orient. L'objectif sera de lever au moins 44 milliards d'euros, afin de s'attaquer "à l'une des causes profondes de la migration". Il a aussi promis le déploiement, dès le mois d'octobre, d'au moins 200 gardes-frontières et 50 véhicules supplémentaires aux frontières extérieures de la Bulgarie - pour contrer les critiques envers une Union européenne trop poreuse. Son discours, deux mois après le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE, était très attendu.

 

Ecouter l'émission

 

l'IFRI vous conseille également
Mots-clés
migration frontière Brexit Union européenne