12
déc
2016
Espace Média L'Ifri dans les médias
Olivier APPERT,  cité par Frédéric de Monicault dans Le Figaro

Le pétrole de schiste américain est de retour

La hausse du prix du brut au-dessus de 50 dollars redonne des perspectives aux producteurs des Etats-Unis.

À ce rythme, les hydrocarbures non conventionnels pourront bientôt dire merci à l'Opep. Depuis que l'organisation emmenée par l'Arabie saoudite s'est employée à redresser les cours du pétrole (lire ci-dessous) - désormais bien installés au-dessus de la barre des 50 dollars le baril -, les pétrole et gaz de schiste ont repris des couleurs aux États-Unis. La semaine dernière, la société Baker Hughes, référence en la matière, a recensé la remise en service de 27 rigs (appareils de forage) supplémentaires, portant le total à 624 plateformes employées pour ouvrir de nouveaux puits. Certes, le pic des I 930 rigs, enregistré en 2014, est encore loin mais l'industrie des shale oil et des shale gas a clairement retrouvé une dynamique...

lefigaro.jpg

...Dans ces conditions, l'industrie des hydrocarbures non conventionnels aux États-Unis pourrait - elle rapidement retrouver son rythme de croisière, celui des années 2010-2014, marqué par une hausse annuelle de la production entre 500 000 et un million de barils par jour ?

« À dire vrai, les pétrole et gaz de schiste n'ont jamais cessé de produire outre-Atlantique, répond Olivier Appert, conseiller du centre énergie de l'Institut français des relations internationales (IM), les industriels ont témoigné d'une forte capacité de résilience, avec de nombreux gains de productivité à la clé. »

 

Lire l'article

 

l'IFRI vous conseille également
Mots-clés
Gaz de schiste