15
déc
2015
Notes de l'Ifri Asie Visions
Gilles VERNIERS

The BJP and State Politics in India: A Crashing Wave? Asie.Visions 80, December 2015

En mai 2014, le Bharatiya Janata Party (BJP, Parti du peuple indien) mené par Narendra Modi a remporté de manière décisive les 16ème élections générales. Pour la première fois depuis 30 ans, un parti a obtenu une majorité simple dans la chambre basse du Parlement – le Lok Sabha (282 sur 543) ; et pour la première depuis l’indépendance, ce parti n’est pas le parti du Congrès.

sans_titre.png

L’année suivante, le BJP a disputé avec succès quatre élections provinciales, dans les Etats de Haryana et de Jharkhand en octobre 2014, et à Maharashtra et Jammu & Kashmir en décembre 2014. Il a formé les gouvernements des trois premiers Etats, et a du céder le pouvoir au parti régional dans le dernier, malgré une victoire écrasante dans la région de Jammu.

Cette série de victoires s’est brutalement arrêtée avec les élections de l’Etat de Dehli en janvier 2015, où l’Aam Admi Party (AAP, Parti de l'homme ordinaire) a remporté à trois sièges près l’ensemble des 70 sièges de l’Assemblée de l’Etat.

Ainsi, si les élections générales de 2014 et leurs répercussions sur les élections pour les assemblées provinciales qui ont suivi ont été importantes, elles n’affectent cependant pas certains fondamentaux de la politique électorale indienne.

 

 

Gilles Verniers est Professeur assistant en sciences politiques à l’Université d’Ashoka, en Inde, et co-directeur du Trivedi Centre for Political Data.

L'article est disponible en anglais.

l'IFRI vous conseille également
Mots-clés
Inde