28
sep
2015
Publications Notes de l'Ifri
John Dramani Mahama, Président de la République du Ghana

Le Ghana et le secteur pétrolier : Au-delà de la malédiction des ressources Note de l'Ifri, septembre 2015

Quatre ans après la mise en production du bloc de Jubilee, un premier bilan de la gouvernance des ressources pétrolières au Ghana peut être dressé. Au regard de l’édifice institutionnel mis en œuvre, le Ghana fait figure de modèle à l’échelle du continent.

couv_mathieur_pellerin.png

Loin d’être une coquille vide, cet édifice permet de réguler efficacement ce secteur stratégique et singulièrement l’utilisation qui est faite des recettes pétrolières. Si la mise en œuvre de ce cadre souffre indéniablement de limites que notre note met en lumière, le bilan est positif et les améliorations notables depuis 2011. Le succès relatif de cette gouvernance tient précisément à la maturité démocratique acquise par le Ghana. En témoignent le rôle prépondérant joué par le Parlement et la société civile pour l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’amélioration continue de ce cadre de gouvernance. Les conditions sont réunies pour que le Ghana fasse du pétrole une aubaine, ce qui n’est pourtant pas encore le cas, tant en vertu des difficultés économiques que rencontre le pays que par la désillusion de la population à l’égard de l’exploitation pétrolière et de ses retombées.

Le Ghana et le secteur pétrolier : Au-delà de la malédiction des ressources
l'IFRI vous conseille également
Mots-clés
pétrole Ressources naturelles Afrique Ghana