20
juin
2008
Notes de l'Ifri Russie.NEI.Visions
Adrian DELLECKER

Caspian Pipeline Consortium, baromètre du climat d'investissement en Russie ? "Russie.Nei.Visions", n° 31, juin 2008

capturernv31_fr.jpg

Le Caspian Pipeline Consortium (CPC), oléoduc qui achemine le pétrole de la mer Caspienne jusqu'au port russe de Novorossiysk, situé sur la mer Noire, reste à ce jour l'unique oléoduc d'exportation sur le territoire russe qui ne soit pas contrôlé par la compagnie d'État Transneft, mais par les transporteurs eux-mêmes. Achevé en 2001, le CPC a été dès le départ le fruit d'un fragile équilibre des pouvoirs entre, d'une part, des États désireux de conserver le contrôle des flux d'hydrocarbures et, de l'autre, des compagnies privées capables de financer les infrastructures. En dépit de son succès économique, l'avenir du CPC dépend aujourd'hui de l'issue du conflit qui oppose la Russie aux actionnaires privés occidentaux. Cet article replace le dossier du CPC dans le contexte plus large du climat d'investissement en Russie et a pour but de démontrer que la dynamique de ce conflit constitue un indicateur essentiel de l'évolution de la politique énergétique russe en général.

Caspian Pipeline Consortium, baromètre du climat d'investissement en Russie ?