07
juil
2015
Publications Etudes de l'Ifri
Hans STARK,  et Claire DEMESMAY (éds.) 

Repenser la géométrie franco-allemande : des triangles au service de l’intégration européenne

Parmi les nombreuses relations bilatérales existant au sein de l’Union européenne (UE), le tandem que forment la France et l’Allemagne est sans équivalent, en raison notamment de son haut niveau d’institutionnalisation. Il n’empêche que le moteur franco-allemand doit s’adapter à la réalité d’une Union élargie – d’autant plus que cette dernière est confrontée à différentes crises. Plusieurs lignes de partage traversent aujourd’hui l’UE, qu’il s’agisse de la fracture entre le Nord et le Sud – que vient souligner la crise –, de la traditionnelle opposition entre petits et grands États membres, ou encore des différences entre les pays qui appartiennent à la zone euro et les autres. Pour cette raison, la France et l’Allemagne doivent davantage intégrer leurs partenaires dans leur coopération. Cette étude est consacrée à de telles constellations triangulaires. À travers dix études de cas, les auteurs ici réunis explorent des « trialogues » potentiellement intéressants, en concentrant leur analyse sur quatre domaines dans lesquels il y a urgence à mener une politique commune : l’économie ; la politique étrangère et la sécurité ; l’énergie ; les migrations. Dans un contexte de crises sans précédent, le dialogue franco-allemand doit à la fois être renforcé et s’ouvrir à de nouveaux partenaires.

Introduction : des triangles pour revitaliser la coopération franco-allemande
Claire Demesmay et Hans Stark

France, Allemagne, Grèce : des potentialités malgré la crise 
Julian Rappold

France, Allemagne, Italie : en finir avec les seconds rôles
Claire Demesmay                                                                                                     

France, Allemagne, Pologne : au-delà du symbolique, concrétiser le potentiel
Isabelle Maras

France, Allemagne, Roumanie : après l’adhésion, l’intégration
Julie Hamann

France, Allemagne et Europe du Nord : un axe mineur mais potentiellement prometteur
Barbara Kunz

France, Allemagne, Royaume-Uni : plus de bas que de hauts
Vivien Pertusot

France, Allemagne, pays des Balkans occidentaux : du statut de candidat à celui de partenaire
Theresia Tögelhofer et Natasha Wunsch

France, Allemagne, Turquie : un pays candidat au service de l’approfondissement européen
Catherine Palpant

France, Allemagne, Commission : une combinaison qui peut être gagnante
Céline-Agathe Caro

France, Allemagne, Parlement européen : les opportunités de la coopération interparlementaire
Yann-Sven Rittelmeyer

titelbild.jpg

 

Cette étude a été réalisée dans le cadre du Dialogue d’avenir franco-allemand, le programme de jeunes leaders franco-allemands qu’animent depuis 2007 le Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa) de l’Institut français des relations internationales (Ifri) et l’Institut allemand de politique étrangère (DGAP) en coopération et avec le soutien de la Fondation Robert Bosch

Le Dialogue d’avenir s’est ouvert à deux autres États membres de l’Union européenne : l’Italie en 2014, puis le Royaume-Uni en 2015. L’objectif est d’associer de futurs décideurs d’un pays tiers aux échanges franco-allemands sur des questions d’actualité européenne afin d’enrichir les discussions. Ce format a fait ses preuves et fait désormais partie intégrante du programme.

Alors que le Dialogue d’avenir expérimente l’ouverture de la coopération franco-allemande, il nous a semblé indispensable de nourrir en parallèle les réflexions sur des formes de coopération trilatérales au service de l’intégration européenne. Il nous a fallu pour cela bousculer des habitudes de pensée et faire preuve de créativité, mais le jeu en valait la chandelle. Les études de cas ici réunies esquissent en effet des pistes de réflexion qui nous semblent prometteuses.

etude_cerfa_repenser_la_geometrie_franco-allemande.pdf