Vous êtes ici

Ifri-OCP Policy Center

capture.png

Après une première phase (2011-2013) ayant permis de produire plusieurs études et débats centrés notamment sur le Maghreb, le Moyen-Orient et l’Afrique, le partenariat entre l’Ifri et l’OCP Policy Center a pour objectif d’élargir le spectre des travaux de recherche à d’autres thématiques régionales et/ou transversales. Ce partenariat repose sur deux piliers, études et conférences, et fait appel aux diverses unités de recherche de l’Ifri, ainsi qu’à des chercheurs associés.

Lea METKE

Chargée de mission auprès du Directeur de l'Ifri

Chargée du partenariat Ifri-OCP Policy Center

01/03/2015
Par : Lea METKE

Le 2 décembre 2014, l’Institut français des relations internationales (Ifri) et l’OCP Policy Center ont organisé un séminaire intitulé « Des émergents au défi du “retour de la géopolitique” : regards croisés économiques et géopolitiques » à Rabat. Intervenants et experts se...

21/12/2014
Par : Rachid EL HOUDAIGUI

L’équation de la politique étrangère du Maroc semble être profondément marquée tant par le poids des déterminants géopolitique, géoéconomique et géoculturel que par un comportement international segmenté en quatre sous-espaces, selon leur utilité pour la posture...

20/12/2014
Par : Karim EL AYNAOUI

Le principal enjeu pour l’émergence économique du Maroc, en tant que pays à revenu intermédiaire, réside dans l’accélération de sa croissance. Afin de faire face à ce défi, Rabat doit prendre en compte la situation économique de son environnement international, notamment de...

18/12/2014
Par : Tania SOLLOGOUB

Dans un environnement global de croissance ralentie, la réflexion autour de l’émergence de la Turquie passe désormais par de nouvelles problématiques de transition communes aux puissances économiques montantes, notamment la question de la diffusion des gains de productivité....

17/12/2014

La crise ukrainienne semble faire redécouvrir à l’Europe la géopolitique, avec la prise des territoires, les rivalités entre les grandes puissances et le partage des sphères d’influence. La Russie est pointée du doigt comme la principale initiatrice de ce retour à la...

16/12/2014
Par : Olivier DE BOYSSON

Huitième puissance économique mondiale, la Russie opère une transition politique et économique depuis l’effondrement de l’URSS en 1991. L’économie russe, fortement dépendante de ses exportations d’hydrocarbures, est confrontée à d’importants problèmes structurels (faible...

15/12/2014

Le concept d’émergence est au départ de nature économique : l’adjectif a initialement été accolé au terme de marché boursier, puis à celui d’économie. Ce n’est que lorsque des économies d’une certaine taille ont émergé que les implications politiques de l’émergence ont...

Aucun résultat

En 2014, la décélération de la croissance mondiale a révélé l’existence de fortes disparités entre pays émergents. Tandis que les grands pays émergents sont confrontés à une baisse de leur potentiel de croissance, d’autres, plus petits, continuent à faire preuve de résilience et de dynamisme, dans des environnements parfois difficiles.

La même année, des tensions internationales ont vu le jour, conduisant à parler d’un « retour de la géopolitique », c’est-à-dire d’un retour à des politiques de puissance classique visant à contester, directement ou indirectement, l’ordre établi. L’intensité et la portée des crises et des conflits ont été très variables selon les régions.

Afin d’analyser la nature du lien existant entre ces défis de l’émergence et le « retour de la géopolitique », l’Institut français des relations internationales (Ifri) et l’OCP Policy Center ont lancé en 2014 les Ifri-OCP Policy Center Roundtables.

Ces tables rondes réunissant des chercheurs et experts du secteur privé et public sur une base biannuelle s’intéressent tant aux grands pays émergents qu’à d’autres pays émergents, de plus petite taille, n’ayant pas, par définition, les mêmes objectifs.

Pour éviter toute analyse erronée des transformations en cours, ces deux notions – émergence et géopolitique – seront analysées séparément puis confrontées. Pour ce faire, les intervenants seront amenés à travailler à un double niveau en opérant une réflexion sur la nature de l’émergence. L’intérêt méthodologique réside dans le croisement des approches économique et géopolitique, afin de mieux discerner la nature des tendances et de tenter d’identifier les ruptures.