Publié le 04/09/2017

Hans STARK

Angela Merkel profite à la fois de sa stature internationale et de la faiblesse de son adversaire social démocrate.

Ce dernier a mal géré une série de scrutins régionaux, et la chancelière a toutes les chances de remporter les élections de septembre. Mais elle devra songer à organiser une inévitable sortie. Et la formation d’une nouvelle coalition ne sera pas sans problème, la crise des réfugiés ayant produit une droitisation de ses alliés les plus proches, et d’une part de l’opinion publique.

PLAN DE L'ARTICLE

Angela Merkel – une chancelière incontestée ?

La mission impossible de Martin Schulz

Merkel IV – avec quelle coalition et pour quelle Europe ?

 

Hans Stark est secrétaire général du Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa) à l’Ifri et professeur à l’université de Paris IV.

 

Article publié dans Politique étrangère, vol. 82, n° 3, automne 2017. [1]