09
juil
2024
Espace Média L'Ifri dans les médias
Jeanette SÜẞ, citée par Clara Hidalgo et Eugénie Boilait dans Le Figaro

Législatives : ce que nos voisins européens peuvent nous apprendre sur l’art de la coalition

DÉCRYPTAGE - Allemagne, Italie, Belgique… De nombreux pays européens sont gouvernés par des coalitions, contrairement à la France où les partis politiques campent sur leurs positions et se plient peu au jeu des discussions.

logo_le_figaro.png

Le Nouveau Front populaire a, certes, obtenu une majorité à l’Assemblée nationale à l’issue des élections législatives, mais elle n’est pas absolue. Il lui faudra donc trouver de nouveaux alliés pour construire une majorité capable de voter des lois, sans s’exposer à d’éventuelles motions de censure et ainsi éviter l’ingouvernabilité du pays. Pour ce faire, la France pourrait s’inspirer de ses voisins européens, majoritairement dirigés par des coalitions.

Allemagne, Italie, Belgique… Tous, ou presque, entretiennent une culture de la concertation et du compromis, rendue obligatoire par la quasi-absence de majorité absolue au sein de leurs Parlements. La France, au contraire, est peu habituée à une chambre éclatée. Les partis politiques français campent d’ailleurs plus aisément sur leurs positions et se plient peu au jeu des discussions. « Nous ne nous prêterons à aucune coalition des contraires, qui viendrait trahir le vote des Français », déclarait encore Olivier Faure, président du Parti socialiste le 8 juillet.

Contrat de coalition

Nos voisins d’outre-Rhin sont les maîtres en la matière. L'art de la coalition « s'inscrit en effet dans la tradition et la culture politique allemande depuis 1949 », explique Jacques-Pierre  Gougeon, chercheur et auteur de L'Allemagne, un enjeu pour l'Europe (Éditions Eyrolles). «Les Allemands le maîtrisent totalement et l'identifient comme leur système politique ».

 

[...]

Ces échanges peuvent d’ailleurs s’étirer sur plusieurs mois. Mais débouchent toujours sur «un contrat de coalition» : « Un document très sérieux, de plus de 100 pages, dans lequel sont détaillés les grandes politiques à mener et qui permet d’apaiser les choses même s’il existe bien sûr des tensions », explique Jacques-Pierre Gougeon.
 
[...]
Habituellement, ces coalitions se font entre deux parties. Mais en 2021 et pour la première fois depuis 1949, trois partis se sont alliés : les sociaux-démocrates, les verts et les libéraux. « La multiplication des partis complexifie la gouvernance du pays », note Jeanette Süẞ, chercheuse spécialiste des relations franco-allemandes à l'IFRI. L’experte compare d’ailleurs cette situation à celle de la France qui « va avoir du mal à composer un gouvernement » avec des partis aussi politiquement opposés.
 
[...]
 
Est-ce transposable en France ?
 
Car les coalitions exigent surtout une culture du compromis, qui a aujourd’hui du mal à exister en France.
 
Pour Jeanette Süẞ, ce modèle n'est pas transposable dans l’Hexagone car, selon elle, la coalition exige une « culture politique de la concertation » et « une volonté de travailler ensemble », qui repose par exemple en Allemagne sur le fonctionnement de ses institutions. 
 
« C’est un tout », abonde le spécialiste Jacques-Pierre Gougeon. D’abord parce que le parlement fédéral est au coeur du dispositif allemand. «Les partis sont extrêmement puissants avec beaucoup de moyens, ils peuvent payer des chercheurs, ce qui n'est pas le cas des groupes parlementaires en France». Les parlementaires sont également élus «à la proportionnelle», ce qui «donne une image plus exacte du résultat électoral» et confère une légitimité, estime encore le chercheur.
 
[...]
 
  • Voir l'article intégral sur le site Le Figaro. (réservé aux abonnés)

 

 
Mots-clés
Coalition élections législatives France