14
juin
2010
Notes de l'Ifri Russie.NEI.Visions

Le Kremlin à La Mecque : le pèlerinage saoudien de la diplomatie russe Russie.Nei.Visions, n° 52, juin 2010

Les relations entre la Russie et l'Arabie saoudite n'ont jamais été aussi cordiales qu'en 2009. Après des années de tensions sur le soutien saoudien au fondamentalisme islamique dans l'espace post-soviétique et la proximité de la Russie avec l'Iran et l'Irak, Moscou et Riyad ont opéré un rapprochement progressif.

couv_russievisions_52_fr.jpg

Celui-ci a été favorisé par la complexité croissante de leurs relations respectives avec les États-Unis, les inquiétudes provoquées par la situation en Irak et la remontée, entre 2003 et 2008, des prix des hydrocarbures. Néanmoins, leur relation est limitée par des intérêts divergents dans le domaine énergétique et subit les fluctuations de l'environnement politique moyen-oriental, notamment autour du dossier iranien. Au final, en se rapprochant de Riyad, Moscou souhaite avant tout améliorer son image politique et affirmer sa présence dans le monde arabo-musulman. Le Kremlin joue sur plusieurs tableaux et sa relation au Royaume reste tributaire de ses rapports avec Washington.

Le Kremlin à La Mecque : le pèlerinage saoudien de la diplomatie russe
Mots-clés
Diplomatie russe islam Opep Arabie Saoudite Iran Moyen-Orient Russie
ISBN / ISSN: 
978-2-86592-728-9