26
oct
2012
Notes de l'Ifri Russie.NEI.Visions
Dmitri MIROSHNICHENKO

L'OMC et l'Union douanière : quel impact pour le secteur bancaire russe ? Russie.Nei.Visions, n° 66, octobre 2012

La Russie est désormais membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et de l’Union douanière (Russie-Biélorussie-Kazakhstan). Comment ce nouveau contexte de l’approfondissement de l’intégration internationale et régionale influencera-t-il la concurrence dans le secteur bancaire russe ? 

L'OMC et l'Union douanière : quel impact pour le secteur bancaire russe ?

Cette étude estime que l’adhésion de la Russie à l’OMC ne devrait pas provoquer d’augmentation significative des investissements étrangers dans ce segment du marché russe. En revanche, les changements qui surviendront inévitablement dans la structure de l’économie mèneront à la faillite de nombreuses banques, qui n’auront pas eu le temps de diversifier suffisamment leurs activités et leur clientèle. Les établissements de crédit ne bénéficiant pas du soutien de l’État et ne disposant pas d’une clientèle suffisante parmi les entreprises devront chercher d’autres niches, liées à la vente de services bancaires aux couches moins aisées de la population.

Cet article a été initialement présenté dans le cadre de l’Eurasian Trade Task Force (ETTF) le 31 mai 2012 à l'Ifri, Paris. Ce groupe de travail analyse les projets d’intégration économique et commerciale en Eurasie, ainsi que leur impact sur la politique intérieure et étrangère des pays de la région.

 

L'OMC et l'Union douanière : quel impact pour le secteur bancaire russe ?
Mots-clés
OMC Système bancaire Union douanière Russie
ISBN / ISSN: 
978-2-36567-074-6