10
sep
2010
Etudes de l'Ifri Russie.NEI.Reports

Les universités privées, "mal-aimées" de l'enseignement supérieur russe Russie.Nei.Reports, n° 4, septembre 2010

Cette monographie s'inscrit dans le cadre du projet de recherche "Zoom sur les universités russes" qui vise à analyser une série d'établissements d'enseignement supérieur russe (EES). Elle est consacrée à deux établissements non-publics : la Nouvelle Université russe (RosNOU) et l'Institut Juridique International (IJI).

couv_russiereport_4.jpg

Fondé parmi les premiers EES privés en 1991, RosNOU (30 000 étudiants) est aujourd'hui parmi les plus connues et les mieux ancrés dans le paysage universitaire. De profil plus étroit que RosNOU, l'IJI forme aux métiers du droit (16 000 étudiants). Pourtant, le secteur non-public ne bénéficie pas d'une image favorable en Russie ; les employeurs préfèrent recruter des diplômés formés dans les établissements publics reconnus. La crise économique et démographique ainsi que la politique du gouvernement qui favorise les EES publics rend l'avenir des EES privés incertain. À la rentrée 2009, la plupart des institutions privées accusent une baisse significative des effectifs en première année (10-15 % pour RosNOU et l'IJI). Le secteur privé russe semble entrer en déclin avant d'atteindre la maturité.

 

Les universités privées, "mal-aimées" de l'enseignement supérieur russe
Mots-clés
Education Russie
ISBN / ISSN: 
978-2-86592-770-8