20
oct
2016
Publications Notes de l'Ifri

Le développement du secteur gazier en Tanzanie et au Mozambique. Les prémices de deux expériences dissymétriques Note de l'Ifri, octobre 2016

Depuis 2010, d'immenses gisements gaziers ont été découverts au Mozambique et en Tanzanie, dans un contexte de pleine effervescence de l’industrie pétrolière entre 2003 et 2014, grâce aux prix relativement élevés du cours du brut. Cependant, on constate que depuis la mi-2014, le cours du baril a lourdement chuté, oscillant désormais entre 30 et 50 dollars. La raison principale de cette brutale et durable baisse des prix est la trop grande abondance de pétrole et de gaz disponible.

notes_couv_gaz_tanzanie_mozambique.jpg

Devenus depuis peu l’épicentre des découvertes gazières en Afrique, la Tanzanie et le Mozambique poursuivent des trajectoires extrêmement différentes. Deux facteurs expliquent la lenteur du développement du secteur gazier en Tanzanie par rapport au Mozambique, à savoir le volume des réserves (le Mozambique possède actuellement quasiment quatre fois plus de gaz que la Tanzanie) et la relation entre le pouvoir politique et les investisseurs privés.

L'objectif premier de cette note est de décrire le développement récent du secteur gazier au Mozambique et en Tanzanie et d'exposer les raisons pour lesquelles l’un des projets semble prendre une plus grande ampleur que l'autre. Elle s'appuie sur plusieurs enquêtes de terrain au Mozambique et en Tanzanie depuis 2013 et durant lesquelles différents entretiens avec des acteurs privés et publics ont été réalisés.

 
Le développement du secteur gazier en Tanzanie et au Mozambique. Les prémices de deux expériences dissymétriques
Mots-clés
énergies fossiles gaz hydrocarbures Tanzanie Mozambique Afrique de l'Est