Vous êtes ici

Migrations et frontières de l'Europe

immigration_2.jpg

La politique européenne d’immigration et d’asile est aujourd’hui dans l’impasse, tandis que le contrôle des frontières extérieures de l’UE dépend d’accords passés avec des pays tiers (Turquie, Libye, Maroc, Niger, etc.).

 

En se déplaçant toujours plus vers le Sud, ces dispositifs perturbent d’autres systèmes migratoires régionaux, notamment dans l’espace subsaharien où près de 7 migrants sur 10 n’empruntent pas les routes migratoires internationales mais demeurent dans un pays proche de leur pays d’origine.

Matthieu TARDIS

Chercheur au Centre migrations et citoyennetés de l'Ifri

Christophe BERTOSSI

Chercheur (HDR) et directeur du Centre migrations et citoyennetés de l'Ifri

01/10/2001
Par : Rémy LEVEAU, Catherine WIHTOL DE WENDEN, Khadija MOHSEN-FINAN, (dir.)

Face à l'installation des populations immigrées qu'accompagnent de nouveaux modes d'expression de la citoyenneté et de l'identité, les différents Etats européens optent pour des pratiques d'intégration différentes. Mais, aussi différents soient-ils, ces modèles d'incorporation sont aujourd'hui...

19/06/2018
Par : Matthieu TARDIS, cité sur BFMTV

De sa rhétorique de campagne au projet de loi débattu ce mardi au Sénat, Emmanuel Macron montre une évolution dans son discours sur l'immigration. "Ne renoncer à rien en particulier pour protéger les réfugiés, c’est notre devoir moral et c’est inscrit dans notre Constitution", déclarait...

17/01/2018
Par : Matthieu TARDIS, cité par Lise Verbeke sur France Culture

Environ 600 migrants sont toujours à Calais dans l’espoir de traverser la Manche pour rejoindre l’Angleterre. Un "London calling" qui les pousse à prendre d’énormes risques. Même s’ils sont moins nombreux, pourquoi le Royaume-Uni attire encore et toujours ?

01/12/2017
Par : Matthieu TARDIS, interviewé par African Medias (AFP)

Les “opérations d’évacuation d’urgence”, annoncées par Emmanuel Macron pour sortir de Libye des victimes de trafiquants paraissent “très compliquées” sur le plan logistique, selon Matthieu Tardis, chercheur au Centre migrations et citoyennetés de l'Ifri.

31/01/2017
Par : Matthieu TARDIS, cité par Jean-Baptiste François dans La Croix

L’Union européenne a vivement critiqué le décret de Donald Trump fermant l’entrée des États-Unis à des ressortissants de pays à majorité musulmane. Malgré cette fermeture sensible, les États-Unis resteront cette année le principal acteur de la réinstallation des réfugiés sur son sol.