Vendredi 01 Avril 2016
de 18:30 à 20:00
Réfugiés_Allemagne
Débats Séminaires et tables rondes
Autre lieu

Depuis le mois de juillet 2015, la République fédérale est confrontée, dans des proportions exceptionnelles, à l’arrivée de personnes cherchant protection. Le flux de migrants est devenu le sujet le plus débattu de la vie politique et sociale. L’attitude à adopter à l’égard des réfugiés a donné lieu à des discussions de plus en plus conflictuelles, y compris au sein du gouvernement. D’un côté, les images de la gare de Munich prises en septembre 2015, de citoyens accueillant les réfugiés sous les applaudissements et leur offrant spontanément des boissons et des vivres, ont fait le tour du monde ; de l’autre, le nombre d’agressions sur les migrants a beaucoup augmenté.

Pour l’Allemagne, l’importance du flux de migrants constitue un défi sociétal immense. On peut considérer d’un côté qu’il s’agit d’un atout en raison du déclin démographique de la société allemande et du manque croissant de main d’œuvre. De l’autre, il s'agit d'un travail d’intégration immense si l’on veut préparer des centaines de milliers de personnes, à entrer sur le marché du travail et à participer à la vie de la société.

Le Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa) et la Maison Heinrich Heine vous proposent d’éclairer le débat actuel sur l'accueil des réfugiés avec des spécialistes qui participent régulièrement au débat public allemand.

  • Manuel Bougeard, conseiller pour les affaires sociales, Ambassade de France en Allemagne
  • Stephan Dünnwald, chargé de mission, Conseil bavarois pour les réfugiés
  • Marcus Engler, membre du réseau « Recherche sur les réfugiés » ; consultant Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) Allemagne

Présidence : Nele Katharina Wissmann, chercheur, Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa), Institut français des relations internationales (Ifri)

 

Traduction simultanée français-allemand 

 

Cette table ronde est organisée en coopération avec la Maison Heinrich Heine dans le cadre de l'Université de la paix "Paix et migration : penser le monde autrement" (31 mars - 2 avril 2016). Pour plus d'informations, cliquez ici