Publié le 31/12/2007

Isabel SCHÄFER

Pays non riverain de la Méditerranée, l'Allemagne accorde néanmoins une attention toute particulière à l'évolution de la situation au Proche-Orient. En témoignent les très nombreux voyages que la chancelière Merkel et son ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier ont effectué dans cette région dans le cadre de la double présidence allemande de l'UE et du G8 en 2007 pour contribuer à relancer le processus de paix israélo-palestinien.

Dans cette Note du Cerfa, l'auteur rappelle dans un premier temps les objectifs et les limites de la politique allemande au Proche-Orient, telle qu'elle a notamment été menée dans le cadre de la présidence du Conseil de l'UE en 2007. Puis elle examine la manière dont le gouvernement fédéral traite les grands dossiers liés à cette région : le conflit israélo-palestinien, mais aussi le conflit iranien, la coopération avec les Etats du Golfe et la politique méditerranéenne. Pour finir, Isabel Schäfer se penche sur les continuités et les ruptures de la politique proche-orientale de la grande coalition, et analyse ses perspectives pour la deuxième partie de son mandat.

Isabel Schäfer est chercheur au Centre d'études politiques sur le Moyen-Orient à la Freie Universität de Berlin.