Mardi 02 Avril 2019
de 18:30 à 20:30
photoillustrationmailing.jpg
Débats Conférences
Paris

L’incertitude qui frappe la politique d’élargissement de l’Union européenne provient à la fois du manque de progrès réalisés par les pays de la région ces dernières années et des besoins de réformes internes à l’Union, qui se sont exacerbés sur fond de crises multiples. Dans les Balkans occidentaux, la transition amorcée il y a une vingtaine d’année sous l’égide de l’Union n’a pas permis de transformer en profondeur les pays de la région. Leurs avancées en matière de démocratie, de bonne gouvernance, de réformes économiques, de bon voisinage et de réconciliation ne convainquent guère, à commencer par leurs habitants, qui quittent la région en masse. Que faire ?  
 
Dans le même temps, au sein de l’Union européenne, le consensus qui prévalait en matière d’élargissement s’effrite sur fond de problèmes jugés plus urgents : Brexit, montée des nationalismes et populismes, migrations, sécurité, environnement, inégalités, etc… L’idée, jadis défendue par certains États-membres, que l’élargissement ne peut aller de pair avec l’approfondissement de l’Union revient en force. Faut-il, pour sortir l’Union de la crise, donner la priorité à l’un au détriment de l’autre ? Quelles implications cette stratégie a-t-elle dans la région, notamment au regard de l’engagement croissant de puissances non-occidentales (Chine, Russie, etc…) ?