Publié le 29/03/2019

Thomas GOMART

La notion de puissance a fait l’objet de nombreux travaux dans le domaine des relations internationales.

Au cours de la prochaine décennie, l’évolution de la puissance sera caractérisée par des dynamiques de concentration et de dispersion. D’une part, le système mondial sera marqué par l’affrontement de deux superpuissances, les États-Unis et la Chine. D’autre part, les capacités d’action individuelles seront démultipliées par les technologies de l’information et de la communication

PLAN DE L'ARTICLE

La Chine au sommet de la hiérarchie mondiale ?

L’échiquier et la toile, ou la fusion de la puissance

 

Thomas Gomart est directeur de l’Institut français des relations internationales (Ifri). Il vient de publier L’Affolement du monde, Paris, Tallandier, 2019.

 

Article publié dans Politique étrangère, vol. 84, n° 1, printemps 2019 [1]