Publié le 01/03/2019

Maxime AUDINET, chercheur au Centre Russie / NEI de l'Ifri, interviewé dans l'émission Arte Info. 

La chaîne russe de langue française a vu ses audiences bondir depuis novembre dernier. Sa couverture du mouvement des "gilets jaunes" a été critiquée par d’autres médias, qui lui ont reproché de mettre l’huile sur le feu.

En quatre mois, Russia Today a progressé de l’ordre de 10% sur les réseaux sociaux, où elle est très regardée. Les équipes de RT, au contraire de certains autres médias, sont généralement bien accueillies dans les cortèges. Les manifestants anti-Macron semblent avoir de la sympathie pour cette chaîne fustigée par le président français à propos de sa couverture de la campagne de la présidentielle de 2017. 

Regarder le reportage [1]