Publié le 30/03/2020
Source: Luvin Yash / Shutterstock.com

Hugo LE PICARD

En Afrique subsaharienne, l'incinération apparaît comme un moyen efficace de traiter les problèmes de l'électrification et de la gestion des déchets d'un même front.

En août 2018, la première centrale d'incinération de déchets du continent africain a été inaugurée à Addis-Abeba. Aujourd'hui, d'autres pays subsahariens comme le Kenya s'intéressent à ce type de projet. Serait-ce donc le début d'un déploiement à grande échelle de cette technologie sur le continent ? Ce Policy Brief décrit de façon succincte les défis posés par l'augmentation de la production de déchets et la faible progression de l'électrification en Afrique subsaharienne. Cette note évalue aussi les avantages et les limites de l'incinération comme solution durable.

Cet article est disponible en anglais uniquement : Contribution to the Task Force Sustainable Energy, Water and Food Systems of T20 Saudi Arabia [1]