Publié le 08/06/2020

Martin QUENCEZ

En 2016, Donald Trump s'est présenté comme le candidat de la rupture et, une fois élu, il s'est évertué à déconstruire l'héritage de ses prédécesseurs.

Sa vision du monde est fondée sur la conviction que les États-Unis sont floués par leurs alliés et que les institutions multilatérales desservent les intérêts américains. Il a cherché à remettre en question l'ordre international qu'il juge comme autant de contraintes à la puissance américaine, et à faire entrer les États-Unis dans une ère de confrontation géopolitique avec la Chine.

 

Martin Quencez est chercheur et directeur adjoint du bureau parisien du German Marshall Fund of the United States

 

Article publié dans Politique étrangère, vol. 85, n° 2, été 2020 [1]