Publié le 21/05/2021

Marc HECKER, Elie TENENBAUM, invités de Marie-France Chatin dans "Géopolitique, le Débat" de RFI  

À l’approche du 20ème anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 perpétrés aux États-Unis faisant notamment s’effondrer les tours du World Trade Center à New York, deux chercheurs de l’Institut Français des Relations Internationales dressent le bilan de la guerre globale contre le terrorisme qui a suivi. Une guerre qui se poursuit sans véritable issue en vue. Al-Qaïda a fait preuve de beaucoup de résilience et de nouveaux groupes comme le groupe État islamique sont apparus. 

La chute du « califat » proclamé par Daech n’a pas signé la fin de cette organisation, ni de son idéologie mortifère. Le monde compterait deux à trois fois plus de combattants jihadistes aujourd’hui qu’au début du siècle. Quel usage a-t-il été fait de ces 20 ans ? :

Comment expliquer qu’en dépit des centaines de milliers de vies perdues et des sommes considérables dépensées, la menace soit encore si élevée ? Elie Tenenbaum et Marc Hecker sont nos invités. Leur ouvrage « La guerre de vingt ans. Djihadisme et contre-terrorisme au XXIe siècle » vient de paraître chez Robert Laffont.  

  • Élie Tenenbaum, directeur du Centre des Études de sécurité de l’IFRI.
  • Marc Hecker, directeur de la Recherche et de la Valorisation à l’Ifri. Également rédacteur en chef de la revue Politique Étrangère.

 

>> Retrouver l'interview sur RFI. [1]