Publié le 15/12/2023
Deuxième forum économique UE-Asie centrale, mai 2023

Vladislav INOZEMTSEV

Ce rapport examine la situation économique et géopolitique en Asie centrale.

Il développe une analyse rétrospective des engagements économiques et politiques occidentaux depuis la dislocation de l’Union soviétique, interroge les aspirations actuelles de la Russie et de la Chine, et évalue les mesures prises par ces deux puissances pour affirmer leur influence sur les États d’Asie centrale. La présente note expose enfin des mesures concrètes pour renforcer la présence occidentale dans cette région stratégique. En effet, l’Asie centrale pourrait offrir un moyen de compléter ou de remplacer partiellement les ressources énergétiques russes et de fournir des matières premières dont l’Europe manque en raison des ruptures d’approvisionnement causées par la guerre du Kremlin en Ukraine.

Toutefois, la pénurie de matières premières n’est pas la seule incitation à tisser des liens avec l’Asie centrale. Les sanctions contre les entreprises russes, l’émergence en Eurasie de nouveaux corridors de transport et de liaisons susceptibles de compléter ou de concurrencer les projets menés par la Chine, les efforts des gouvernements locaux pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme, ainsi que les réformes économiques et sociales visant à augmenter le capital humain, représentent de véritables opportunités.

Aborder la question de l’Asie centrale est d’autant plus opportun que la région connaît une transformation géopolitique et géoéconomique au moment même où ses puissants voisins, la Russie et la Chine, se trouvent dans une position relativement faible. Alors que la Russie poursuit sa guerre contre l’Ukraine, la Chine voit son malaise économique aggravé par les échecs relatifs de la première mise en œuvre des Nouvelles routes de la soie. Le moment est donc venu de coopérer pleinement avec l’Asie centrale.

Vladislav Inozemtsev est un économiste russe. Il dirige le Center for Post-Industrial Studies, qu’il a fondé en 1996.