Publié le 14/06/2005

Sylvie GOULARD

"Ratification à une forte majorité à Berlin, rejet par une forte majorité des Français : le sort réservé au traité constitutionnel fait apparaître une divergence franco-allemande majeure. (...)

Toutefois, au-delà des apparences, les deux pays sont probablement plus proches qu"ils n"ont jamais été dans leur histoire. Leur destin est commun et ils sont au pied du mur : leur mission est de redonner du sens à l"Union européenne dans la globalisation.

La pression viendra de l"extérieur et de l"Union elle-même. Préserver autant que possible le travail conceptuel effectué par la Convention, tout en entendant les demandes et critiques venues du peuple, tel est le défi."