Publié le 06/11/2013

Henrik UTERWEDDE

Au cours de la dernière décennie, l’écart économique entre la France et l’Allemagne s’est creusé. Tandis que l’Allemagne a en grande partie réussi à surmonter ses faiblesses économiques au moyen de réformes et d’ajustements structurels et connaît aujourd’hui une nouvelle dynamique de croissance et d’emploi, la France lutte toujours contre la stagnation de son économie, la désindustrialisation et la baisse de sa compétitivité.

Les divergences structurelles des deux modèles économiques mais aussi et surtout les orientations différentes de leurs politiques économiques sont responsables de cet écart entre les deux pays. La France fait aujourd’hui face à la lourde tâche de mettre en place les réformes structurelles longtemps repoussées tout en consolidant ses finances publiques.

Il convient cependant de nuancer ce tableau riche en contrastes. S’il existe certains problèmes derrière les réussites allemandes, l’économie française compte également des points forts au-delà de ses difficultés. La politique économique des deux pays pourrait converger car l’Allemagne doit engager un agenda social et de nouvelles dépenses publiques qui devraient renforcer la demande intérieure. En France, les efforts de réformes et de consolidation pourraient venir progressivement à bout des problèmes actuels. De ce fait, de nouvelles convergences économiques au sein de la zone euro sont envisageables.


Henrik Uterwedde est directeur adjoint du Deutsch-Französisches Institut (DFI) à Ludwigsburg.