Publié le 13/07/2012

Maïté de BONCOURT

Le 23 Juin 2011, suite à la rupture d’approvisionnement provoquée par la crise libyenne, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) faisait appel aux stocks stratégiques de pétrole de ses Etats membres en Europe et aux Etats Unis.

Rapport annuel mondial sur le système économique et les stratégies
Sous la direction de Thierry de Montbrial et Philippe Moreau Defar

La crise libyenne avait laissé un trou de plus de 1 million de barils par jour, soit l’équivalent de la moitié de la consommation journalière européenne. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, la région méditerranéenne, et principalement la Libye, représente à elle seule 6.1% de la production mondiale en pétrole et 5% de celle de gaz qu’elle exporte majoritairement vers l’Europe. Le printemps arabe allait-il engendrer un nouveau choc pétrolier ?