Publié le 10/10/2014

Corentin BRUSTLEIN, Elie TENENBAUM, Etienne de Durand

Depuis la fin de la Guerre froide, la force aérienne incarne, plus que toute autre capacité militaire, le visage de la puissance occidentale.

Alors que les souvenirs des dernières oppositions sérieuses se font de plus en plus lointains, gouvernements et opinions publiques tiennent aujourd'hui pour acquise cette maîtrise du ciel, au point d'en faire implicitement la pierre angulaire de toute intervention militaire. Or, les évolutions géopolitiques et technologiques des vingt dernières années pourraient remettre en cause une évidence déjà contestable au regard de l'histoire. Dans les années à venir, les armées occidentales vont devoir faire face à des adversaires potentiels dotés de capacités défensives nettement plus performantes : missiles antiaériens modernes et intégrés dans des réseaux redondants, chasseurs de 5e génération, moyens d’agression à longue distance, drones ou encore cyber-attaques… Confrontées à des formes de contestation sophistiquées, technologiquement comme stratégiquement, les forces aériennes vont devoir réagir. Cet ouvrage analyse l'avenir de la supériorité aérienne à l'horizon 2030, les conséquences de son déclin éventuel et les voies et moyens qui permettraient de freiner cette évolution.