picto-zonegeo_afrique.png

Victor MAGNANI

Chargé de projets au programme Afrique subsaharienne de l'Ifri


Domaines d'expertises :

  • Afrique du Sud
  • Afrique Australe
  • Elections
  • Partis politiques

 

Diplomé de Science Politique avec la spécialité Etudes Africaines à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Victor Magnani a connu différentes expériences en Afrique du Sud (Consulat de France au Cap, Parlement de la République sud-africaine, Institut français d'Afrique du Sud) avant de rejoindre le programme Afrique subsaharienne de l'ifri depuis mai 2015. Il coordonne depuis 2016 l'Observatoire de l'Afrique australe et des Grands Lacs.

 

Toutes mes publications
07/09/2016

L'image de la démocratie non raciale et du gestionnaire des crises en Afrique s'érode progressivement. Inégalités et violences internes, contestations politiques, choix extérieurs parfois peu conformes aux références démocratiques : l'Afrique du Sud doit recomposer l'image héritée d'une...

02/03/2016

Les causes des déplacements de populations africaines, dans leurs pays, sur le continent, ou vers l'Europe, sont anciennes et multiples. Le terme de « migrations » recouvre des situations, et des implications, internes et internationales, très diverses. Les facteurs de la mobilité doivent être...

19/06/2015

À l’issue du Congrès fédéral de l’Alliance Démocratique (DA) qui s’est tenu le dimanche 10 mai 2015 à Port Elizabeth, Helen Zille a été remplacée par Mmusi Maimane après huit années passées à la tête du premier parti d’opposition sud-africain. Ce passage de témoin a eu...

09/09/2011
Par : Victor MAGNANI, Vincent DARRACQ

Depuis la vague de démocratisation que l’Afrique a connue au début des années 1990 et l’universalisation du discours démocratique qui s’est ensuivie, les principes du multipartisme et des élections concurrentielles ont été réintroduits dans la plupart des pays du continent.

Tous mes médias
06/11/2016
Par : Victor MAGNANI, Interviewé par Anthony Lattier sur RFI

Un clan au cœur du scandale : la famille Gupta. La collusion entre cette fratrie d'hommes d'affaires venus d'Inde dans les années 1990, et le président sud-africain Jacob Zuma, est pointée du doigt dans un rapport publié mercredi dernier par la médiatrice de la République. 

03/11/2016
Par : Victor MAGNANI, cité par TV5 monde

Alors que le président sud-africain était déjà très affaibli par les critiques de l'opposition et des dissidents de son propre parti au sujet des derniers scandales et de sa défaite aux élections locales, il doit désormais faire face à une nouvelle crise. Des milliers de Sud-africains exigent...