Mercredi 22 Janvier 2020
de 09:00 à 11:30
shutterstock_118971124.jpg
Débats Séminaires et tables rondes
Paris

Des soulèvements populaires, portés par des revendications économiques, anti-confessionnelles et nationalistes, ont fait trembler les régimes d'Alger à Beyrouth, Baghdad et Téhéran en fin d’année dernière. La brusque montée de fièvre entre l’Iran et les États-Unis ramène désormais l’attention sur la perspective stratégique globale. En l'absence d'une architecture de sécurité crédible, les acteurs régionaux - Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis, Qatar, Iran, Turquie continuent de s'affronter par proxies sur fond de course aux armements généralisée. Washington, qui parlait de désengagement, ouvre de nouveaux fronts ; entre consolidation des positions russes et irruption probable des Chinois, les Européens, directement affectés, ont du mal à définir leur rôle.

L’Ifri convie, pour décanter cette actualité, des représentants de quatre communautés d'intérêts dont les points de vue sur la région ne convergent pas toujours : recherche, administration, entreprises et médias.

 

Avec la participation de : 

Adel Bakawan, chercheur associé à l'Ifri et directeur du Centre de sociologie de l'Irak

 

Arnaud Kalika, directeur de la Sûreté, Meridiam

 

Delphine Minoui, grand reporter et correspondante Moyen-Orient, Le Figaro

 

Gurvan Le Bras, directeur ajoint du Centre d'analyse, de prévision et de stratégie, ministère de l'Europe et des Affaires étrangères

Débat animé par Dorothée Schmid, chercheur, responsable du programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri.