Jeudi 15 Avril 2021
de 12:45 à 14:00
gdvl_15_avril.png
Débats Visioconférence
Autre lieu

Dans le même temps, la capacité de production renouvelable et intermittente devra être sensiblement augmentée dans la perspective d’atteindre les nouveaux objectifs climatiques pour 2030. Enfin, l’usage de l’électricité devra être étendu dans les secteurs du transport et du chauffage résidentiel, et aussi accompagner le développement du numérique et de l’hydrogène, avec des conséquences potentiellement significatives sur les profils de consommation. 

La région est bien interconnectée et a longtemps bénéficié des complémentarités et des surcapacités des systèmes nationaux, mais les changements à venir sont un défi en termes de coordination des exercices de prospective et des mesures de précaution. Les objectifs de ce webinaire sont de mesurer l’importance et l’interdépendance des mutations en cours, de débattre des possibles angles morts des stratégies nationales et d’identifier des pistes d’action. 

Présidence: Marc-Antoine Eyl-Mazzega, directeur, Centre Énergie & Climat, Ifri

  • Pierre-Laurent Lucille, Chief Economist, Engie 
  • Peter Scheerer, Expert Affaires européennes, TransnetBW
  • François Dassa, directeur de la Mission Prospective et Relations Internationales, EDF 
  • Vincent Thouvenin, directeur des Affaires européennes, RTE 
  • Oliver Koch, Chef d'unité Marché intérieur de l'Énergie, DG Energie, Commission européenne 

Modération: Carole Mathieu, Responsable des politiques européennes, Centre Énergie & Climat, Ifri