Publié le 31/07/2013

HOCINE MALTI

L’exploitation du pétrole, ressource naturelle non renouvelable devenue la sève de l’économie mondiale, génère des profits qui s’élèvent à des milliards de dollars et confère aux compagnies pétrolières des moyens et une puissance inégalés. Moyens et puissance que la Sonatrach, créée au lendemain de l’indépendance algérienne, a très vite acquis et a su mettre au service d’une incursion de plus en plus étendue dans le monde politique.

L’étude démontre que non seulement la Sonatrach a eu à traiter des affaires extrêmement sensibles qui sont généralement du ressort de l’État, mais aussi qu’il lui est arrivé parfois d’agir au nom de l’État, auquel elle s’est même substituée à certaines occasions.