Vous êtes ici

Laboratoire de Recherche sur la Défense

Les conflits contemporains se caractérisent par un paradoxe : les capacités de destruction modernes, renforcées par les multiples avancées technologiques des dernières décennies, semblent incapables de produire directement de l’efficacité politique sur le terrain. De la Somalie en 1993 jusqu’au Sahel aujourd’hui, la complexité des situations, les dynamiques sociopolitiques et la pression médiatique se conjuguent pour entraver considérablement les interventions militaires internationales. On assiste, en effet, en dehors de l’espace occidental, à une décomposition des anciens contrats sociaux et parfois à la disparition complète des structures étatiques, qui confrontent les armées des pays occidentaux à des situations chaotiques et des adversaires asymétriques. Dans ce cadre, l’emploi des forces armées reste une condition nécessaire, mais n’est plus suffisante à l’obtention de la « victoire », c’est-à-dire la réalisation de l’état final recherché. Il faut également associer et coordonner les administrations civiles, les sociétés locales et certains acteurs non institutionnels très en amont du déclenchement d’une opération, idéalement dès la phase de planification.

Pour autant, et si le débat stratégique des années 1990 semble à présent quelque peu décalé par rapport aux évolutions perceptibles de la conflictualité contemporaine, il serait hasardeux de rejeter sans nuance les avancées techniques et doctrinales suggérées par l’expression de RMA ou de Transformation. Par-delà les opérations de stabilisation et de contre-insurrection, la diffusion d’armements sophistiqués, l’émergence d’adversaires « hybrides » ou de puissances régionales significatives obligent en effet à ne pas perdre de vue ni l’ensemble du spectre des missions et des scénarios d’engagement, ni le contexte politique et budgétaire fortement contraint qui est appelé, en Europe du moins, à peser durablement sur les formats d’armées comme sur les conditions de leur emploi.

Corentin BRUSTLEIN

Chercheur, Responsable du Centre des études de sécurité de l'Ifri et du programme Dissuasion et prolifération

Rémy HEMEZ

Chercheur au Laboratoire de Recherche sur la Défense (LRD) de l'Ifri.

Aline LEBOEUF

Chercheur, Centre des études de sécurité, Laboratoire de recherche sur la défense

24/06/2011

Les évolutions successives de l"hélicoptère militaire ont abouti à un système d"armes très sophistiqué technologiquement. Pensé à l"origine pour contrer les blindés soviétiques, l"hélicoptère d"attaque est désormais confronté à un large spectre de menaces qui le ramène aux fondamentaux...

17/06/2011

Le nouveau Concept stratégique de l"OTAN ne définit que des objectifs modestes pour l"avenir de cette institution. La modestie des ambitions vaut aussi pour les partenariats qui n"ont pas pu être redynamisés malgré l"adoption d"une politique dédiée en avril 2011. Le Dialogue méditerranéen (DM)...

11/05/2011

Le FELIN, premier " système fantassin " mondial, entre en service cette année dans l"armée de Terre française. Au cours de l"histoire, les fantassins ont cherché à tirer profit de la technologie en arbitrant au mieux parmi les trois exigences fondamentales que sont mobilité, puissance de feu...

12/04/2011

La guerre en Afghanistan et la renommée acquise par Galula auprès des Américains ont remis sur le devant de la scène l"héritage français en matière de contre-insurrection. Cet héritage se constitue lors de deux périodes distinctes : l"ère coloniale tout d"abord, puis les guerres de...

20/01/2011
Par : Amaury de FELIGONDE

Amaury de Féligonde has just spent one year in Kapisa and Surobi as a project manager within the Afghan-Pakistan Interministerial Unit. Back in France, he expresses his personal views and draws conclusions from his experience. Thus, he analyzes the challenges he faced when trying to carry out...

11/10/2010
Par : Anne-Henry DE RUSSE

More than 40 years after the unilateral decision by General de Gaulle to withdraw French forces from NATO's integrated military command, President Sarkozy decided that France would reintegrate the Atlantic Alliance"s military structure, based on "full and complete participation". The decision...

01/09/2010
Par : François GERE

Les conflits d"aujourd"hui se déroulent dans un environnement technologique bien plus sophistiqué que pendant la période de la décolonisation. De nouveaux moyens aisément accessibles permettent aux insurgés de communiquer de manière beaucoup plus souple et décentralisée. Les possibilités en...

Aucun résultat

Aucun résultat