26
mai
2010
Notes de l'Ifri Russie.NEI.Visions
Richard SAKWA

La Russie et la Turquie : repenser l'Europe pour dépasser le statut d"'outsiders" Russie.Nei.Visions, n° 51, mai 2010

Les relations interétatiques en Europe entrent dans une période d'incertitude. L'héritage de la guerre froide s'estompe et les pays "outsiders", notamment la Russie et la Turquie, redéfinissent leurs rapports mutuels et, plus largement, leur place dans le monde.

capture_rnv_51_fr.jpg

Au blocage actuel des relations russo-européennes s'ajoutent les interrogations qui pèsent sur le rôle de la Russie et de l'UE sur la scène internationale. Dans le même temps, le souhait de la Turquie d'adhérer à l'UE est contesté aussi bien à l'intérieur du pays qu'en Europe. Dans ce contexte apparaissent de nouvelles idées sur la meilleure façon de sortir de la stagnation actuelle. Parmi celles-ci, l'une des plus notables est l'idée néo-révisionniste russe, partagée en partie par des penseurs turcs, d'une "plus grande Europe". Cette idée repose sur une vision de l'unité européenne englobant le continent entier et transcendant les interprétations traditionnelles de la dialectique "intérieur / extérieur". Au niveau institutionnel, cela s'accompagne de la renaissance des idées d'intégration "pan-européenne", y compris la restructuration de la sécurité européenne et la création d'une "Union de l'Europe" comprenant l'UE, la Russie, la Turquie et d'autres pays, tous membres égaux d'une nouvelle communauté politique.

La Russie et la Turquie : repenser l'Europe pour dépasser le statut d"'outsiders"
Mots-clés
Politique étrangère russe politique étrangère turque Europe Russie Turquie Union européenne
ISBN / ISSN: 
978-2-86592-721-0