Vous êtes ici

Dissuasion et prolifération

A rebours des espoirs nés de la chute du Mur de Berlin voyant dans l’arme nucléaire le symbole d’une ère révolue, ou même des ambitions plus pragmatiques exposées en 2009 dans le discours de Prague de Barack Obama, la perspective d’une élimination des armes nucléaires apparaît lointaine, et en décalage avec les bouleversements géopolitiques profonds que connaît le système international – redistribution de la puissance au profit des pays émergents, avenir incertain du lien transatlantique, rivalités territoriales persistantes et déstabilisation du pourtour méditerranéen et du Moyen-Orient…

Etabli au sein du Centre des études de sécurité de l’Ifri, le programme « Dissuasion et prolifération »  a vocation à éclairer le débat public sur une problématique complexe mêlant des dimensions techniques, régionales, diplomatiques et budgétaires. La place du nucléaire doit être en effet appréhendée dans les équilibres de puissance contemporains globaux et régionaux, ainsi que dans les stratégies des puissances nucléaires comme des candidats éventuels à la prolifération. A cette fin, le programme « Dissuasion et prolifération » produit et diffuse des analyses approfondies examinant les postures nationales et les stratégies adossées aux armes nucléaires, les efforts multilatéraux de réduction des arsenaux et de renforcement du régime de non-prolifération, ou encore le développement de capacités stratégiques associées aux missions de dissuasion (frappe stratégique rapide et défense antimissile balistique).

Corentin BRUSTLEIN

Chercheur, Responsable du Centre des études de sécurité de l'Ifri et du programme Dissuasion et prolifération

07/02/2017
Par : William ALBERQUE

La Russie a récemment accusé les Etats-Unis et leurs alliés au sein de l’OTAN de violer le Traité de non-prolifération (TNP), invoquant que ce dernier n’autoriserait pas les arrangements pour le partage du nucléaire actuellement en vigueur dans l’Alliance.

03/11/2016
Par : Rémy HEMEZ

Depuis plusieurs année, de très importants débats ont lieu en Corée du Sud autour de l'opportunité, ou non, d'avoir une batterie antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) américaine déployée sur la péninsule.

02/11/2015
Par : Dmitry (Dima) ADAMSKY

Cette note retrace l’évolution de l’approche russe de la dissuasion et de la coercition depuis la fin de la guerre froide, et y évalue la place tenue par les armes nucléaires, depuis les débats sur la « dissuasion nucléaire régionale » jusqu’à l’actuelle « doctrine Gerasimov...

17/12/2014
Par : Richard WEITZ

L'emploi d'armes chimiques en Syrie et la décision de décerner le Prix Nobel de la Paix de 2013 à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) ont rappelé à la communauté internationale que les armes chimiques constituent toujours une menace significative.<...>

10/06/2014
Par : Brad ROBERTS

Contrairement à l’Europe, où son utilité est encore largement débattue, la défense antimissile balistique (DAMB) bénéficie aux Etats-Unis d’un fort soutien. Un consensus favorable à la DAMB est apparu à Washington à mesure que changeaient les perceptions des menaces après la guerre froide. Il...

22
avr
2015
Mercredi 22 Avril 2015
de 14:30 à 16:30 - Séminaires et tables rondes

Le programme Etats-Unis et le Centre des études de sécurité de l’Ifri ont accueilli Robert Litwak, vice-président et directeur des études de sécurité au Woodrow Wilson Center, lors d'un séminaire fermé le 22 avril.
...


04/09/2016
Par : Corentin BRUSTLEIN,  invité d'Olivier Fourt dans 'Lignes de Défense' sur RFI

Cette semaine, l’Iran a reçu ses premiers missiles anti-aériens S-300. Les Russes de leur côté, disposent de versions encore plus évoluées de ce missile sol-air, et ont élaboré tout un réseau de défense le long de leurs frontières européennes. Certaines zones comme la...

07/01/2016
Par : Céline PAJON, interviewée par Blandine Hugonnet, sur Radio Vatican

La Corée du Nord pointée du doigt par la communauté internationale. Pyongyang a annoncé mercredi 6 janvier 2016 avoir lancé une bombe à hydrogène. Il s’agit de son quatrième essai nucléaire depuis 2006. Une nouvelle provocation nord-coréenne qui inquiète les États-Unis et les pays de la région...

22/04/2015
Par : Robert LITWAK, Wilson Center

Robert Litwak, du Wilson Center, était l’invité de l’Ifri le 22 avril 2015, pour un séminaire sur "Les Etats-Unis et les négociations nucléaires avec l'Iran". Dans cette vidéo, il explique comment les Etats-Unis et l'Iran cherchent en réalité à régler des questions...

22/04/2015
Par : Robert LITWAK, Wilson Center

Robert Litwak, du Wilson Center, était l’invité de l’Ifri le 22 avril 2015, pour un séminaire sur "Les Etats-Unis et les négociations nucléaires avec l'Iran". Dans cette vidéo, il analyse les différentes visions de l'Iran et de son régime qui sont aujourd'hui en compétition...

28/10/2013

Les États adoptent-ils une posture plus ambitieuse, plus agressive ou plus provocante une fois qu'ils disposent d'un nombre minimal d'armes nucléaires? Cette question, longtemps éclipsée par celle de « l'équilibre de la terreur », s'avère d'une pertinence croissante.

...
13/02/2013
Par : Corentin BRUSTLEIN,  dans Atlantico

Atlantico : Le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi a convoqué mardi l'ambassadeur de Corée du Nord en Chine et lui a fait part de sa réprobation après le troisième essai nucléaire nord-coréen organisé le même jour, selon Reuters. Pourquoi l'essai nucléaire nord-coréen...