Vous êtes ici

Dissuasion et prolifération

A rebours des espoirs nés de la chute du Mur de Berlin voyant dans l’arme nucléaire le symbole d’une ère révolue, ou même des ambitions plus pragmatiques exposées en 2009 dans le discours de Prague de Barack Obama, la perspective d’une élimination des armes nucléaires apparaît lointaine, et en décalage avec les bouleversements géopolitiques profonds que connaît le système international – redistribution de la puissance au profit des pays émergents, avenir incertain du lien transatlantique, rivalités territoriales persistantes et déstabilisation du pourtour méditerranéen et du Moyen-Orient…

Etabli au sein du Centre des études de sécurité de l’Ifri, le programme « Dissuasion et prolifération »  a vocation à éclairer le débat public sur une problématique complexe mêlant des dimensions techniques, régionales, diplomatiques et budgétaires. La place du nucléaire doit être en effet appréhendée dans les équilibres de puissance contemporains globaux et régionaux, ainsi que dans les stratégies des puissances nucléaires comme des candidats éventuels à la prolifération. A cette fin, le programme « Dissuasion et prolifération » produit et diffuse des analyses approfondies examinant les postures nationales et les stratégies adossées aux armes nucléaires, les efforts multilatéraux de réduction des arsenaux et de renforcement du régime de non-prolifération, ou encore le développement de capacités stratégiques associées aux missions de dissuasion (frappe stratégique rapide et défense antimissile balistique).

Corentin BRUSTLEIN

Chercheur, Directeur du Centre des études de sécurité de l'Ifri

...
09/11/2018

Les instruments de sécurité coopérative créés pendant et depuis la guerre froide afin de promouvoir la confiance mutuelle et de réduire les risques de guerre, d’escalade accidentelle, ou de course aux armements en Europe, se trouvent de plus en plus menacés. 

10/09/2018

Comment sort-on des guerres ? Cent ans après 1918, le dossier de Politique étrangère reprend la question sous plusieurs éclairages, selon les conflits auxquels, volens nolens, les armées occidentales sont parties prenantes.

18/05/2018
Par : Thomas GOMART, Robin NIBLETT, Daniela SCHWARZER, Nathalie TOCCI

La décision du président des États-Unis, Donald Trump, de se retirer du Joint Comprehensive Plan of Action (JCPOA), signé avec l’Iran en juillet 2015, provoque une détérioration brutale de la sécurité régionale et internationale. Elle accentue le risque d’une course aux armements...

29/11/2017

L’Irak se relèvera-t-il, et comment, de décennies de dictature, d’une invasion américaine, d’une guerre civile, de la parcellisation aujourd’hui imposée entre milices, communautés, djihadistes, et influences extérieures ? Le dossier central de ce numéro s’interroge sur l’avenir de l’État...

29/11/2017
Par : Antoine BONDAZ

Depuis l’arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un, le régime nord-coréen a considérablement renforcé ses capacités nucléaires et balistiques. L’arsenal nucléaire nord-coréen apparaît désormais consubstantiel au régime.

24/11/2017

Depuis quelques années un débat sur d’éventuels scénarios d’emploi limité d’armes nucléaires est réapparu aux États-Unis. Les pratiques russes d’intimidation nucléaire depuis 2014 et les tensions grandissantes sur la péninsule coréenne ont amené Washington à s’interroger sur sa propre capacité...

01/09/2017

Le président Obama est arrivé à la Maison Blanche en portant un agenda extrêmement ambitieux dans le domaine nucléaire, symbolisé par le discours prononcé à Prague en 2009 et récompensé par le prix Nobel de la Paix. 

13
fév
2019
Mercredi 13 Février 2019
de 12:30 à 14:00 - Séminaires et tables rondes

Un débat autour de Michael Fullilove, directeur exécutif du Lowy Institute, et Philippe Errera, conseiller à la Direction des affaires stratégiques, de sécurité et du désarmement du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

08
fév
2018
Jeudi 08 Février 2018
de 12:30 à 14:00 - Séminaires et tables rondes

Un débat autour de Louis Gautier, Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale. Les transformations profondes de notre environnement stratégique doivent se comprendre sur la durée et à travers les ruptures technologiques.

01/03/2019
Par : Corentin BRUSTLEIN, invité dans "Cultures Monde" sur France Culture

En première partie, retour du Nigéria avec Ghalia Kadiri, journaliste au Monde. En seconde partie, direction l'Asie où les discussions américano-coréennes et l'escalade de violences au Cachemire remettent l'arme nucléaire au cœur de l'actualité. Le risque nucléaire est-il important ? Avec...

04/02/2019
Par : Corentin BRUSTLEIN, cité par Alexis Feertchak dans Le Figaro

Mettant leur menace à exécution, les Américains déclenchent leur retrait d'un traité nucléaire passé avec Moscou à la fin de la Guerre froide. Ils accusent les Russes de ne plus le respecter, mais veulent surtout avoir les mains libres face à la Chine. Dans la foulée, Poutine a fait de même.<...>

24/10/2018
Par : Corentin BRUSTLEIN, interviewé sur RFI

Le conseiller américain à la Sécurité nationale John Bolton vient de passer deux jours à Moscou, lors desquels il a tenté de justifier aux responsables russes qu’il a rencontrés le retrait américain d’un traité majeur, le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI, ou INF en...

22/10/2018

 Donald Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, signé avec l'URSS en 1987. Accusant la Russie de tricher, le président américain veut aussi montrer ses muscles face à l'influence militaire croissante de Pékin, qui n'est pas lié...

07/03/2018
Par : Corentin BRUSTLEIN, invité dans « Les Enjeux Internationaux » sur France Culture

Annonce de nouveaux missiles russes, d’une guerre nucléaire "limitée" possible pour les Etats-Unis : après la séquence coréenne, l’arme atomique revient au cœur des relations internationales. Moins diffuse qu’un risque d'une "bombe sale" terroriste, la menace est devenue multipolaire...