Vous êtes ici

Inde et Asie du Sud

modi_inde.jpg

Malgré son émergence depuis la fin des années 1990, l’Inde peine à entraîner ses voisins dans sa dynamique de croissance autant qu’à pacifier l’ensemble de sa sous-région. L’Asie du Sud reste marquée par de fortes tensions, avec des zones exposées à des niveaux élevés de violence intra-étatique (Afghanistan, Khyber Pakhtunkhwa et Baloutchistan au Pakistan, Jammu et Cachemire en Inde, pour ne citer qu’eux) et des conflits entre États qui sont, soit sans grande perspective de résolution (Inde-Pakistan), soit en phase d’aggravation (Inde-Chine). Loin de connaitre un processus d’intégration régionale, l’Asie du Sud est plutôt devenue le champ des rivalités d’influence entre la Chine et l’Inde.     

L’émergence indienne, quant à elle, laisse entrevoir des contradictions latentes. Ce pays qui, sur le plan intérieur, accuse un recul démocratique et une intolérance religieuse grandissante ainsi qu’une fragilisation des acquis sociaux de la croissance, s’avère être un partenaire très actif et très sollicité sur le plan extérieur, notamment dans le nouveau contexte stratégique de l’Indo-Pacifique et de la rivalité sino-américaine. 


A travers ses activités de recherche, le Centre Asie de l'Ifri vise à analyser les évolutions de l’Inde sur le plan intérieur comme sur les grands dossiers qui structurent la scène mondiale. Le Centre apporte aussi des éclairages sur les grandes tendances politiques, socioéconomiques et stratégiques qui se manifestent dans les autres pays sud-asiatiques.

 

Aucun résultat

Aucun résultat

Aucun résultat