01
sep
2014
Politique étrangère Articles de Politique étrangère

La Chine et les institutions économiques multilatérales, entre révisionnisme et statu quo Politique étrangère, vol. 79, n° 3, automne 2014

Désormais deuxième puissance économique mondiale, la Chine pèse de plus en plus dans les organisations et les mécanismes économiques multilatéraux.

couv_ politiqueétrangère_3_2014.jpg

Sa stratégie évolue, après un temps d’attente et d’observation, vers une participation plus active aux institutions dont elle est membre, et en particulier l’Organisation mondiale du commerce, ou plus largement celles de Bretton Woods. Le tout dans une démarche pragmatique, et fondamentalement attachée à la défense de ses intérêts nationaux.

Françoise Nicolas est directeur du Centre Asie de l’Ifri et maître de conférences associé à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée.

 

Article publié dans Politique étrangère, vol. 79, n° 3, automne 2014

 

 

 

 

 

 

Plan de l’article

 

Bref retour en arrière

La Chine à l’OMC : de la passivité docile à l’activisme intéressé

La Chine, spectatrice plutôt qu’actrice des négociations commerciales multilatérales

La Chine, désormais meilleure alliée de l’OMC ?

La Chine et l’ORD

La Chine et les institutions de Bretton Woods : du réformisme au révisionnisme

La RPC et la réforme du FMI

La réforme du SMI et la question du yuan

Les projets alternatifs de la RPC et des BRICS

 

Mots-clés
BRICS économie mondiale Fonds Monétaire International FMI OMC Chine
Liens externes