23
juil
2015
Publications Editoriaux de l'Ifri

L'Algérie, un Etat pétrolier en danger

Déjà en novembre 2013, nous alertions sur les fragilités du secteur des hydrocarbures en Algérie1, secteur pourtant capital pour l'économie du pays. Deux ans plus tard, le constat n'est guère plus enthousiasmant : l’Algérie n’est pas parvenue à rompre la spirale négative dans laquelle son secteur des hydrocarbures est embourbé depuis dix ans. Cet Etat de 39 millions d’habitants au territoire immense (2,3 millions de kilomètres carré) possède l’une des géologies les plus prometteuses du continent africain (12 milliards de barils de réserves prouvées de pétrole et 159 trillions de pieds cubes (tcf) de réserves prouvées de gaz2 ainsi que des réserves possibles de plusieurs centaines de tcf de gaz de schiste, dont l'exploration est encore au stade de l'expérimentation.

 

[1]L’avenir incertain des hydrocarbures en Algérie, Actuelles de l’Ifri, novembre 2013. https://www.ifri.org/sites/default/files/atoms/files/actuellesalgeriebauge.pdf.

[2] BP Statistical Review of World Energy, 2014.

actu_auge_juillet15.jpg
actuelles_b_auge_algerie_petrole.pdf
Mots-clés
pétrole Algérie