26
juin
2009
Notes de l'Ifri Russie.NEI.Visions
Eva HAGSTRÖM FRISEL, Ingmar OLDBERG

Voisins distants : la présidence suédoise de l'UE et la Russie "Russie.Nei.Visions", n° 42, juillet 2009

capturernv42_fr.jpg

La Suède et la Russie sont deux voisins proches aux relations compliquées. Les deux pays entretiennent des rapports politiques stables et accroissent leurs échanges économiques et culturels, surtout au niveau régional. Cependant, ils cultivent depuis longtemps une méfiance réciproque et leurs approches de la démocratie et des droits de l'homme divergent significativement. En outre, la Suède ne dépend pas des exportations de gaz russe et n'a aucune raison de soutenir la construction d'un gazoduc sous la mer Baltique. Durant sa présidence de l'UE, au cours du second semestre de 2009, la Suède va donner la priorité à des dossiers comme le changement climatique, la croissance économique et la région de la mer Baltique. Elle va cependant poursuivre les efforts des présidences précédentes pour parvenir à un nouvel accord de partenariat avec la Russie. L'adoption d'une stratégie de l'UE pour la région de la mer Baltique sera sa mission majeure. Cette stratégie sera liée à la politique de la Dimension septentrionale, consacrée à la coopération régionale avec la Russie. La Suède va également promouvoir l'application du Partenariat oriental avec les voisins du sud et de l'ouest de la Russie. Ce processus peut toutefois compliquer les relations de l'Union avec la Russie et inciter cette dernière à exercer une pression accrue sur les candidats au "Partenariat oriental". Pour résumer, la Suède souhaite coopérer avec Moscou, mais ne sacrifiera pas à cette relation son dévouement aux valeurs démocratiques et aux droits de l'homme.

 

Voisins distants : la présidence suédoise de l'UE et la Russie