Vous êtes ici

Laboratoire de Recherche sur la Défense

Les conflits contemporains se caractérisent par un paradoxe : les capacités de destruction modernes, renforcées par les multiples avancées technologiques des dernières décennies, semblent incapables de produire directement de l’efficacité politique sur le terrain. De la Somalie en 1993 jusqu’au Sahel aujourd’hui, la complexité des situations, les dynamiques sociopolitiques et la pression médiatique se conjuguent pour entraver considérablement les interventions militaires internationales. On assiste, en effet, en dehors de l’espace occidental, à une décomposition des anciens contrats sociaux et parfois à la disparition complète des structures étatiques, qui confrontent les armées des pays occidentaux à des situations chaotiques et des adversaires asymétriques. Dans ce cadre, l’emploi des forces armées reste une condition nécessaire, mais n’est plus suffisante à l’obtention de la « victoire », c’est-à-dire la réalisation de l’état final recherché. Il faut également associer et coordonner les administrations civiles, les sociétés locales et certains acteurs non institutionnels très en amont du déclenchement d’une opération, idéalement dès la phase de planification.

Pour autant, et si le débat stratégique des années 1990 semble à présent quelque peu décalé par rapport aux évolutions perceptibles de la conflictualité contemporaine, il serait hasardeux de rejeter sans nuance les avancées techniques et doctrinales suggérées par l’expression de RMA ou de Transformation. Par-delà les opérations de stabilisation et de contre-insurrection, la diffusion d’armements sophistiqués, l’émergence d’adversaires « hybrides » ou de puissances régionales significatives obligent en effet à ne pas perdre de vue ni l’ensemble du spectre des missions et des scénarios d’engagement, ni le contexte politique et budgétaire fortement contraint qui est appelé, en Europe du moins, à peser durablement sur les formats d’armées comme sur les conditions de leur emploi.

Corentin BRUSTLEIN

Chercheur, Responsable du Centre des études de sécurité de l'Ifri et du programme Dissuasion et prolifération

Rémy HEMEZ

Chercheur au Laboratoire de Recherche sur la Défense (LRD) de l'Ifri.

Aline LEBOEUF

Chercheur, Centre des études de sécurité, Laboratoire de recherche sur la défense

20/07/2017
Par : Andrew DORMAN

Alors que le processus de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne soulève des divisions internes majeures, ainsi que des défis croissants sur sa position internationale, l'avenir de la politique de défense britannique semble plus incertain que jamais. 

30/11/2016

La France compte aujourd’hui parmi les rares puissances du monde capables de projeter des forces armées dans des délais contraints, en quasi-autonomie, et à plusieurs milliers de kilomètres. Pour toute force expéditionnaire, l'aptitude à pénétrer un théâtre d'opérations distant et contesté par...

03/11/2016
Par : Rémy HEMEZ

Depuis plusieurs année, de très importants débats ont lieu en Corée du Sud autour de l'opportunité, ou non, d'avoir une batterie antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) américaine déployée sur la péninsule.

09/06/2016

L’activation du contrat opérationnel de protection à la suite des attentats qui ont frappé la France durant l’année 2015 ouvre une nouvelle phase dans la longue histoire de l’engagement des forces terrestres au profit de la sécurité intérieure. 

14
juin
2016
Mardi 14 Juin 2016
de 14:30 à 16:00 - Interventions à l'extérieur

Ce séminaire croisera des perspectives diverses sur la raison d’être des efforts de capacity-building, évaluera les défis actuels auxquels ils font face et ceux à venir, et fournira un aperçu des approches de l’Union Européenne et de la France en la matière, tant sur le terrain que dans...

04/09/2016
Par : Corentin BRUSTLEIN,  invité d'Olivier Fourt dans 'Lignes de Défense' sur RFI

Cette semaine, l’Iran a reçu ses premiers missiles anti-aériens S-300. Les Russes de leur côté, disposent de versions encore plus évoluées de ce missile sol-air, et ont élaboré tout un réseau de défense le long de leurs frontières européennes. Certaines zones comme la...

09/06/2016
Par : Nathalie Guibert, article sur le Focus stratégique de l'Ifri, Le Monde
Risques d’incidents, mauvaise complémentarité avec les forces de police, surchauffe des armées et fragilisation de leur valeur dissuasive : une note bien informée du laboratoire de recherche sur la défense de l’Institut français des relations...
31/05/2016
Par : Elie TENENBAUM, cité sur RFI

L’armée irakienne est partie lundi 30 mai à l’assaut de Fallouja, tenue depuis plus de deux ans par l’organisation Etat islamique. Les forces irakiennes poursuivent leur progression vers le centre-ville, mais se heurtent à une forte résistance jihadiste.

...
25/03/2016
Par : Elie TENENBAUM, Table ronde d'actualité internationale de FRANCE CULTURE 

Bruxelles cette semaine, Grand-Bassam en Côte d’Ivoire quelques jours plus tôt, Istanbul, Ouagadougou, San Bernardino aux USA, Bamako, Beyrouth, Egypte, Sousse, et Paris bien sûr....

13/10/2015
Par : Corentin BRUSTLEIN,  propos recueillis par Antoine d'Abbundo pour La Croix

Le Famas, fusil d’assaut Made in France, devrait être remplacé par un modèle de fabrication étrangère d’ici à 2017. Deux députés (Les Républicains et PCF) ont demandé au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de revenir sur cette décision.Replacer le Famas, le symbole est fort....