12
jan
2013
Notes de l'Ifri Visions franco-allemandes
Claudia MAJOR

La France, l'Allemagne et la défense européenne : pour plus de pragmatisme et moins de pathos Visions franco-allemandes, n° 20, janvier 2013

Alors que le 50e anniversaire du traité de l’Élysée va être célébré en janvier 2013, la coopération franco-allemande en matière de défense ne vit pas ses heures les plus heureuses.

La France, l'Allemagne et la défense européenne : pour plus de pragmatisme et moins de pathos
Alors que le 50e anniversaire du traité de l’Élysée va être célébré en janvier 2013, la coopération franco-allemande en matière de défense ne vit pas ses heures les plus heureuses. Si la coopération bilatérale est dense et a permis différentes réalisations, elle n’inclut pas tous les domaines et ne semble pas être très efficace. Les incompré-hensions prévalent et le réseau tissé entre les deux pays ne permet pas toujours d’aplanir les différences. Les divergences à propos de la culture stratégique, des ambitions sur la scène internationale ou de l’industrie de défense témoignent des priorités différentes des deux pays et les accords sont souvent purement rhétoriques. De plus, dans le contexte actuel de la crise économique, l’attention des gouvernements est mobilisée par d’autres questions que la défense.
Cependant, une meilleure coopération semble indispensable compte tenu des développements internationaux. Le partiel redé-ploiement américain en Asie et la diminution des budgets de défense dans pratiquement toute l’Europe affaiblissent considérablement les capacités militaires sur le continent ; la relation bilatérale doit donc être poursuivie, mais aussi redynamisée et améliorée. L’auteur formule plusieurs propositions sur le plan politique, militaire ou indus-triel : par exemple, instaurer un fonds de réinvestissement, créer un escadron aérien franco-allemand, mettre en place un marché pour les équipements militaires en surplus ou établir des objectifs capacitaires régionaux. Il s’agit d’ancrer la coopération dans le cadre européen afin de développer des projets réalisables et mutuellement souhaités, qui permettront à Paris et à Berlin mais aussi à l’Europe de conserver une capacité d’action crédible en matière de sécurité et de défense.

Si la coopération bilatérale est dense et a permis différentes réalisations, elle n’inclut pas tous les domaines et ne semble pas être très efficace. Les incompréhensions prévalent et le réseau tissé entre les deux pays ne permet pas toujours d’aplanir les différences. Les divergences à propos de la culture stratégique, des ambitions sur la scène internationale ou de l’industrie de défense témoignent des priorités différentes des deux pays et les accords sont souvent purement rhétoriques. De plus, dans le contexte actuel de la crise économique, l’attention des gouvernements est mobilisée par d’autres questions que la défense.

Cependant, une meilleure coopération semble indispensable compte tenu des développements internationaux. Le partiel redéploiement américain en Asie et la diminution des budgets de défense dans pratiquement toute l’Europe affaiblissent considérablement les capacités militaires sur le continent ; la relation bilatérale doit donc être poursuivie, mais aussi redynamisée et améliorée. L’auteur formule plusieurs propositions sur le plan politique, militaire ou industriel : par exemple, instaurer un fonds de réinvestissement, créer un escadron aérien franco-allemand, mettre en place un marché pour les équipements militaires en surplus ou établir des objectifs capacitaires régionaux. Il s’agit d’ancrer la coopération dans le cadre européen afin de développer des projets réalisables et mutuellement souhaités, qui permettront à Paris et à Berlin mais aussi à l’Europe de conserver une capacité d’action crédible en matière de sécurité et de défense.

Claudia Major est directrice adjointe du groupe de recherche « Politique de sécurité internationale » à la Stiftung Wissenschaft und Politik.

 

La France, l'Allemagne et la défense européenne : pour plus de pragmatisme et moins de pathos
Mots-clés
Défense européenne Allemagne France Union européenne
ISBN / ISSN: 
978-2-36567-118-7