29
juin
2004
Notes de l'Ifri Notes du Cerfa
Franz-Joseph Meiers

La transformation de la Bundeswehr Note du Cerfa, n° 13, juin 2004

La transformation de la Bundeswehr

A la transformation de l'OTAN et à l'approfondissement de l'intégration européenne dans le domaine de la sécurité et de la défense répond l'urgente nécessité d'une transformation de la Bundewehr. Dans le nouveau contexte international de lutte contre le terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive, l'Allemagne se doit de modifier les structures et équipements de son armée pour être à la hauteur de ses futures missions de prévention internationale des conflits et de résolution des crises.

Pourtant, si le gouvernement Schröder a reconnu les faiblesses et lacunes des structures et de l'armement de la Bundeswehr, obstacles majeurs à l'action internationale aux côtés de ses partenaires de l'UE et de l'Alliance, il n'en demeure pas moins réticent à engager une réelle transformation.

Le refus d'augmenter le budget de la défense, de transformer la Bundeswehr en une armée de métier et le rejet d'une participation à des engagements terrestres très intenses ne font que révéler le cadre national de pensée et dilemme allemand en matière de sécurité et de défense : entre le réflexe qui la pousse vers l'intégration européenne et l'OTAN et ses "convictions profondément ancrées" liées à son histoire, l'Allemagne doit pourtant trancher. Il en va de la sécurité allemande, de la sécurité internationale et de l'avenir de la politique européenne de sécurité et de défense.

Franz-Joseph Meiers est chercheur au Zentrum für Europäische Integrationsforschung de l'Université de Bonn.

 

La transformation de la Bundeswehr