18
mar
2021
Espace Média L'Ifri dans les médias
Tatiana KASTOUEVA-JEAN, citée par Paul Véronique sur L'Express

Biden et Poutine, des relations déjà glaciales bien parties pour le rester

En qualifiant son homologue russe de "tueur", le nouveau président américain suscité la colère du Kremlin. Pas de quoi réchauffer des relations déjà glaciales entre les deux hommes.

lexpress_logo.jpg

Les premières tensions entre les États-Unis et la Russie ne se sont décidément pas fait attendre. Une crise diplomatique secoue les deux rivaux  géopolitiques depuis que le nouveau président américain a qualifié son homologue russe de "tueur", dans une interview donnée mercredi à la chaîne ABC. "C'est celui qui le dit qui l'est", s'est moqué en retour Vladimir Poutine ce jeudi, affirmant que "nous voyons toujours en l'autre nos propres caractéristiques".

 

Cette relation détonne avec celle engagée par le prédécesseur de Joe Biden, comme le souligne Tatiana Kastouéva-Jean, Directrice du Centre Russie/NEI de l'Ifri : 

Donald Trump était plutôt bienveillant vis-à-vis de Vladimir Poutine, même s'il a été contraint par le Congrès américain de signer des sanctions contre lui. Mais aujourd'hui, on en revient à une opposition plus traditionnelle entre les États-Unis et la Russie. De plus, Joe Biden a exprimé son mécontentement de manière forte et personnalisée contre le président russe, donc on voit que la dégradation des relations se fait aussi bien sur le fond que sur la forme.

 

Tout cela avait déjà considérablement troublé les relations entre Joe Biden et Vladimir Poutine, donc il n'y aura entre eux ni d'amitié personnelle, ni de tentative de réchauffement. Je pense que les interactions se limiteront aux domaines stratégiques où ils ont un intérêt mutuel, comme les questions d'armement.

 

[...]

 

Lire l'article sur le site de L'Express

 

Mots-clés
Dialogue Russie-Etats-Unis Joe Biden Vladimir Poutine Etats-Unis Russie