Thomas GOMART

Directeur de l'Ifri


Domaines d'expertise :

  • Relations internationales
  • Espace post-soviétique 
  • Diplomatie française 
  • Questions énergétiques
  • Gouvernance digitale
  • Géopolitique et sécurité

 

 

Docteur en histoire des relations internationales (Paris I Panthéon-Sorbonne) et diplômé EMBA (HEC), Thomas Gomart est le directeur de l’Institut français des relations internationales, après avoir été directeur du développement stratégique (2010-2015) et directeur du Centre Russie/Nei (2004-2013). Avant de rejoindre l’Ifri, Thomas Gomart a été allocataire-moniteur à l’Université de Marne-la-Vallée (1996-1999), officier appelé au ministère de la Défense (2000), Lavoisier Fellow à l’Institut d’État des relations internationales (Université-MGIMO – Moscou, 2001), Visiting Fellow à l’Institut d’études de sécurité (Union européenne – Paris, 2002) et Marie Curie Fellow au Department of War Studies (King’s College – Londres, 2003). 

Ses travaux actuels portent sur la gouvernance numérique, la politique étrangère française, le risque pays, la Russie et les think tanks. Il a récemment publié Notre intérêt national. Quelle politique étrangère pour la France ?, (dir., avec Thierry de Montbrial), Editions Odile Jacob, 2017 ; L’affolement du monde - 10 enjeux géopolitiques, Editions Tallandier, 2019 (Prix Louis-Marin ; Prix du Livre de géopolitique); « Qu'est-ce qu'un think tank ? Une perspective française », Etudes de l'Ifri, novembre 2019 ; « Le COVID-19 et la fin de l'innocence technologique », Politique étrangère, vol. 85, n° 2, été 2020 ; Guerres Invisibles. Nos prochains défis géopolitiques, Editions Tallandier, 2021 ainsi que Les ambitions inavouées. Ce que préparent les grandes puissances, Editions Tallandier, 2023. 

Toutes mes publications
17/04/2009

L'ouverture de Barack Obama vers la Russie traduit une volonté de rompre avec les années Bush, qui se sont caractérisées par une profonde dégradation des relations américano-russes. Pour évaluer les chances de succès de cette ouverture, il est nécessaire de revenir sur l...

31/07/2008

'This perceptive and well-informed study highlights the continuity of the Russian (civilian and military) security community's distrust of the outside world, fueled by NATO enlargement. Communism may be dead in Russia, but the obsession with ‘threats' continues, rallying the population and...

08/10/2007

La visite du président français Nicolas Sarkozy en Russie (9-10 octobre 2007) et la future présidence française dans l'Union européenne (second semestre 2008) sont l'occasion de réfléchir aux relations franco-russes et à leur articulation avec le cadre plus large des relations russo...

Tous mes médias
24/04/2023
Par : Thomas GOMART, invité dans "Un Œil sur le Monde" sur LCI

Thomas Gomart, directeur de l'Ifri, est l'invité de l'émission "Un Œil sur le Monde" sur LCI. Il revient notamment sur les propos de l'ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, au sujet des États post-soviétiques, et sur l'évolution de la guerre d'Ukraine, plus d'un an après l'invasion russe...

21/04/2023
Par : Thomas GOMART, chronique parue dans la revue Études

« Le peuple juif a un droit exclusif et inaliénable sur toutes les parties de la Terre d’Israël », lit-on dans le programme de la coalition formée par Benyamin Netanyahou en décembre dernier. Âgé de 73 ans, l’insubmersible Premier ministre a dû s’allier avec des partis...

20/04/2023
Par : Thomas GOMART, tribune parue dans Le Monde

Avec la loi de programmation militaire, Emmanuel Macron affirme sa volonté de réarmer le pays. Mais le directeur de l’Institut français des relations internationales explique dans une tribune au « Monde » que le retard pris par les Européens est trop important par rapport aux autres...

05/03/2023
Par : Thomas GOMART, invité dans "L'Esprit public" sur France Culture

Pour la neuvième semaine consécutive, plusieurs milliers d’Israéliens sont descendus dans les rues de Tel-Aviv samedi soir pour protester contre la réforme très controversée du système judiciaire voulue par le Premier ministre Benjamin Netanyahou. Une réforme qu’ils jugent antidémocratique.