Thomas GOMART

Directeur de l'Ifri


Domaines d'expertise :

  • Relations internationales
  • Espace post-soviétique 
  • Diplomatie française 
  • Questions énergétiques
  • Gouvernance digitale
  • Géopolitique et sécurité

 

 

Docteur en histoire des relations internationales (Paris I Panthéon-Sorbonne) et diplômé EMBA (HEC), Thomas Gomart est le directeur de l’Institut français des relations internationales, après avoir été directeur du développement stratégique (2010-2015) et directeur du Centre Russie/Nei (2004-2013). Avant de rejoindre l’Ifri, Thomas Gomart a été allocataire-moniteur à l’Université de Marne-la-Vallée (1996-1999), officier appelé au ministère de la Défense (2000), Lavoisier Fellow à l’Institut d’État des relations internationales (Université-MGIMO – Moscou, 2001), Visiting Fellow à l’Institut d’études de sécurité (Union européenne – Paris, 2002) et Marie Curie Fellow au Department of War Studies (King’s College – Londres, 2003). 

Ses travaux actuels portent sur la gouvernance numérique, la politique étrangère française, le risque pays, la Russie et les think tanks. Il a récemment publié Notre intérêt national. Quelle politique étrangère pour la France ?, (dir., avec Thierry de Montbrial), Editions Odile Jacob, 2017 ; L’affolement du monde - 10 enjeux géopolitiques, Editions Tallandier, 2019 (Prix Louis-Marin ; Prix du Livre de géopolitique); « Qu'est-ce qu'un think tank ? Une perspective française », Etudes de l'Ifri, novembre 2019 ; « Le COVID-19 et la fin de l'innocence technologique », Politique étrangère, vol. 85, n° 2, été 2020 ainsi que Guerres Invisibles. Nos prochains défis géopolitiques, Editions Tallandier, 2021

Toutes mes publications
06/04/2016

La dégradation rapide de l'environnement international est un constat aujourd'hui largement partagé par les décideurs publics et privés. Le triangle Russie-Chine-États-Unis est structurant pour l'environnement international et son analyse permet un parcours prospectif sur les risques auxquels...

01/06/2015

Au service d’une « grande stratégie », Moscou dispose d’abord de l’arme énergétique : mais l’effondrement des cours du pétrole et le conflit avec l’Ukraine la relativisent fortement. La dimension militaire, traditionnelle, est aujourd’hui limitée à la capacité de mener de « petites guerres »...

27/03/2015
Par : Thomas GOMART,  in Россия в глобальной политике

"Политики нередко оправдывают принимаемые ими решения ссылками на историю. Через девять месяцев после «исторического воссоединения» Крыма с Россией Владимир Путин решил вновь обратиться к этому эпохальному событию. В своем обращении к Федеральному собранию он объявил о ...

Tous mes médias