Jean-Louis MARTIN

Chercheur associé, Programme Amériques / Centre Énergie & Climat de l'Ifri


Domaines d'expertise :

  • Amérique latine : questions politiques, économiques et financières.
  • Macroéconomie et financement du développement.
  • Politiques énergétiques et environnementales.

 

Jean Louis Martin est chercheur associé (sur l'Amérique latine) à l'Institut français des relations internationales (Ifri). Jean Louis Martin est un économiste confirmé, avec une vision globale de l'économie mondiale et une connaissance approfondie du "monde émergent". Il travaille depuis plus de 40 ans sur les pays émergents, avec diverses missions de longue durée en Colombie, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert et au Mexique.

Diplômé de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE), il a travaillé pendant plusieurs années comme consultant en macroéconomie, finances publiques et statistiques économiques et auprès de l'Agence française de développement (AFD). Il a ensuite rejoint le secteur bancaire, avec des responsabilités croissantes dans des équipes de recherche, mais aussi dans des fonctions commerciales dans la banque internationale. A partir de 2018, il a repris une activité de conseil en économie auprès de la Banque mondiale (macroéconomie, financement du développement), des Nations Unies (financement de l'adaptation au changement climatique), de l'AFD (évaluations). Il parle français, anglais, espagnol et un peu de portugais.

 

Toutes mes publications
23/05/2023

Il n'y a guère aujourd'hui en Amérique latine que deux tentatives de réforme sociale : celle de Gabriel Boric au Chili et celle de Gustavo Petro en Colombie. Les autres gouvernements « de gauche » sont soit dans une situation financière inextricable et en prise à des conflits internes (Alberto...

Tous mes médias
18/11/2023
Par : Jean-Louis MARTIN, invité de Christine Ockrent dans "Affaires étrangères" siur France Culture

Le 19 novembre aura lieu le second tour de l’élection présidentielle en Argentine. À la différence d’un cycle politique qui a favorisé la gauche dans un sous-continent frappé par la pauvreté, les Argentins vont devoir trancher entre deux prétendants situés à droite, et même à l’extrême droite....