09
juil
2024
Espace Média L'Ifri dans les médias
Paul WOHRER, cité par Tiphaine Dubuard sur Europe 1

Pourquoi le lancement d’Ariane 6 doit permettre aux européens de revenir dans la course à l’espace ?

L’Europe peut-elle rattraper son retard dans la course à l’espace ? Ce mardi, tous les yeux sont en tout cas rivés sur la fusée Ariane 6. Décollage prévu ce mardi soir, en théorie vers 20 heures, heure de Paris, depuis Kourou en Guyane. Avec quatre ans de retard, le lancement sera suivi de très près et pourrait remettre l’Europe au centre de la bataille pour l’espace.

europe1logo.jpg

Le mardi 9 juillet, la fusée Ariane 6 s'envole sur les coups de 20 heures, heure de Paris, depuis Kourou en Guyane. Ce lancement sera suivi de très près et pourrait remettre l’Europe au centre de la bataille pour l’espace. Deux chiffres pour illustrer l’abandon européen : 116 lancements orbitaux en 2023 pour les États-Unis, dont deux tiers de Space X, contre trois seulement pour le continent européen. 

"L’Europe est en situation de dépendance totale à laquelle il faut mettre fin", rappelle Paul Wohrer, chercheur à l’institut français des relations internationales.

 
"C'est une situation qui est quand même assez inconfortable d'un point de vue géopolitique. Il y a des technologies qui sont très sensibles dans les satellites et c'est quelque chose qu'on souhaite ne pas nécessairement voir tomber entre toutes les mains", détaille-t-il.

 

> Écouter le podcast sur Europe 1

 

Mots-clés
Espace politique spatiale